-10%
Le deal à ne pas rater :
-30€ sur Apple Watch SE (GPS, 40 mm)
269 € 299 €
Voir le deal

Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence

Page 3 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Aller en bas

Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence - Page 3 Empty Re: Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence

Message par Mme de Sabran le Mar 26 Mai 2015, 15:30

C'est curieux ce terme de suppression pour aménorrhée ! Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence - Page 3 3826491292
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 45188
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence - Page 3 Empty Re: Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence

Message par Invité le Mar 26 Mai 2015, 18:15

Au moins nous comprenons sans hésiter de quoi il s'agit. :Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence - Page 3 2028181902

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence - Page 3 Empty Re: Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence

Message par Comte d'Hézècques le Mer 10 Juin 2015, 23:43

Sophie von La Roche le 10 juin 1785, le sourire aux lèvres, se tourne vers la caméra et dit :

Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence - Page 3 Mysupe10

« Ce matin, j’ai vu le jardin de la comtesse de Provence, ou de Madame, comme on appelle toujours l’épouse du plus âgé des frères du roi.
J’avoue que je ne le souhaitais pas ardemment et que, d’une certaine manière, je m’y laissai conduire, mais j’aurais beaucoup regretté ne pas l’avoir vu si j’en avais seulement entendu parler.

C’est une création à la foi extrêmement charmante et qui présente en même temps une idée de grandeur : un jardin tout à fait à l’anglaise, avec un hameau près d’un ruisseau et une colline artificielle plantée d’arbres et de vignes, offrant une large vue sur la jolie vallée de Versailles, et plus encore, sur les collines qui l’entourent. On ne saurait voir plus simple et plus noble que cet ensemble ; je rendis grâces au Ciel d’avoir accordé à cette princesse le sens de la vraie beauté, et me félicitai de la bonne impression que sa physionomie avait faite sur moi.

On ne peut pas dire qu’elle soit belle, mais son visage exprime tant d’âme, un naturel si réfléchi, que par ces qualités toute personne sensée l’appréciera. Ayant vu une partie du jardin et la ravissante petite résidence qu’elle y a fait construire, je peux dire que tout le monde se rend compte qu’elle a dû étudier plusieurs projets pour la maison et le parc avant de choisir celui-ci, et qu’on est amené à dire que cette femme fait preuve d’un bel esprit et d’une âme noble. La demeure, d’une quarantaine de pieds en longueur et en largeur, construite en forme de croix, me séduisit par son goût exquis et sa parfaite simplicité.

Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence - Page 3 21b6q210

On monte quelques marches entre des vases de marbre et l’on arrive sur un perron décoré sur le pourtour de marbres gris et blancs ; puis on passe dans une salle ovale ornée de huit colonnes blanches entre lesquelles on aperçoit des rosiers et un joli jardin couvert.
Le jour pénètre par le haut et donne ainsi une lumière naturelle à ce jardin. Entre les huit colonnes on accède par autant de passages au salon, tout blanc, décoré de stucs légers et élégants où se trouvent, en guise de fenêtres, de grandes glaces avec des rideaux de soie bleue, des chaises du même tissu, une cheminée en marbre gris garnie d’un beau briquet et de vases de porcelaine.
On gagne ensuite la chambre tapissée d’indienne avec des crépines de soie. Il y a également une jolie collection de livres et l’ensemble est élégant, simple et de bon goût. De là monte un ravissant escalier de bois rougeâtre, en légère spirale, pourvu d’une rampe à barreaux de fer bleui sortant de calices en bronze doré, reliés à une main courante en fer également bleui. Cet escalier dessert un boudoir charmant qui reçoit lui aussi le jour par le haut et  où sont disposés une paire de glaces encadrées de rideaux de soie verts, quelques chaises et de petites tables simples.
C’est un endroit où l’on se retire pour réfléchir, écrire, lire ou pour échanger des confidences avec une amie
(ou avec sa lectrice  :Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence - Page 3 2028181902 ).
De l’autre côté, un cabinet semblable avec un lit est réservé à la femme de chambre qui, après avoir servi la princesse pendant la nuit, s’y repose le jour.
La simplicité charmante qui règne dans ce pavillon ne saurait être exprimée telle qu’on la voit et la ressent. Rien de précieux pour distinguer la maison de plaisance d’une princesse royale, mais tout est attrayant, tout est plaisant comme le temple de la déesse Pureté.

Le petit pont en rondins qui mène à une cabane en bois brut est tellement champêtre qu’il trompe tout un chacun, les maisons paysannes du hameau semblent parfaitement vraies, comme sont vrais les poules qui courent alentour et les canards qui nagent dans la mare du village. Tout parle. Mais on se demande si, par ces distractions, par cette apparence de la pauvreté dans la simplicité, l’illusion ne risque pas de s’insinuer dans le cœur des grands qui s’imagineront que seul l’extérieur des paysans est misérable mais qu’ils trouvent dans leurs cabanes tout pour être heureux dans la vie.

Près du ruisseau qui alimente l’étang aux cygnes, à côté de la petite cascade, une hutte couverte de mousse invite à une douce méditation ; en sortant, on arrive à un îlot, dans une anse de l’étang, sur lequel des arbres étendent leurs branches au-dessus d’un banc d’où l’on voit la majeure partie du jardin. Un petit pont relie cette île, et peut être relevé pour trouver la solitude.
Dans des buissons en fleurs près du ruisseau, un temple circulaire, recouvert d’écorces et soutenu par des troncs d’arbre en guise de colonnes, me rappela vivement la somptueuse scène de l’opéra Orphée de notre cher Jacobi. Je m’imaginai Eurydice et son amie, en train d’entourer de fleurs ces colonnes rustiques, en parlant joyeusement et avec tendresse du retour du maître de la patrie et de l’homme adoré.

Quelques-uns des quatre-vingt mille habitants de Versailles se trouvaient là aussi, formant une aimable compagnie. Ma chère amie n’en connaissait aucun, mais il était sage que, quoiqu’en allemand, nous ne parlions qu’en bien et avec des tournures convenables de l’esprit et du goût de la propriétaire du jardin.
En effet, un des gentilshommes de sa suite marchait quelques pas devant nous, dans un habit usé et la tête un peu penchée ; je disais alors à madame Pfeffel que je désirais remercier la chère princesse pour la joie que mon esprit et mon cœur avaient ressentie dans son jardin et lui souhaiter que chaque instant qu’elle passerait ici fût tout aussi récréatif pour elle.
A ce moment, l’homme s’arrêta, me sourit et dit à ma grande surprise :
« Dites-le à la princesse, elle sera sûrement prête à écouter une femme qui pense comme vous ! »

Alors nous parlâmes d’elle et de son caractère, et arrivâmes insensiblement dans un pré planté d’arbres de toutes sortes, encore jeunes mais déjà assez hauts, où étaient disposés de nombreuses chaises de couleur verte, car la princesse y vient souvent avec sa sœur bien-aimée Madame d’Artois et des gens de la cour, pour passer là une après-midi agréable et sans contraintes, au sein de la nature.
Nous lui souhaitâmes tous sincèrement des moments heureux, puis nous allâmes voir le joli petit théâtre où sont souvent représentées de gentilles pièces auxquelles peuvent assister une cinquantaine de personnes. Dans la remise, on nous montra encore le petit phaéton de la princesse qui ressemble vraiment au chariot d’une déesse et qui, attelé de paons, pourrait conduire Junon. La forme, la couleur bleu ciel argenté, le décor de grandes perles, tout cela en fait quelque chose d’extraordinaire.
»

Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence - Page 3 Mysupe11

Extrait du Journal d'un voyage à travers la France, 1785, par Sophie von La Roche, traduit par Michel Lung, Thomas Dunskus et Anne Lung-Faivre, d'après l'édition originale (1787), aux Éditions de l'Entre-deux-Mers, 2012.

_________________
« elle dominait de la tête toutes les dames de sa cour, comme un grand chêne, dans une forêt, s'élève au-dessus des arbres qui l'environnent. »
Comte d'Hézècques
Comte d'Hézècques

Messages : 3579
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 40
Localisation : Pays-Bas autrichiens

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence - Page 3 Empty Re: Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence

Message par Leos le Jeu 11 Juin 2015, 08:57

Bon jour,
Belle description: village, Hameau et Théâtre.
Ce village de Madame a été créé en même temps que le Hameau de la reine ..
Mais le théâtre de Madame était beaucoup plus cher.. il me semble ..
Il est triste que seule la reine a été critiqué pour les dépenses considérables.

Sophie a également visité les jardins de Trianon?
Ils sont décrits dans le livre?

Leos
Leos
Leos

Messages : 536
Date d'inscription : 29/12/2013
Age : 51
Localisation : Zlin, Tcheque

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence - Page 3 Empty Re: Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence

Message par Comte d'Hézècques le Jeu 11 Juin 2015, 10:29

Leos a écrit:
Sophie a également visité les jardins de Trianon?
Ils sont décrits dans le livre?

Bonjour Leos, Sophie a également décrit sa visite au Petit-Trianon. Comme nous connaissons tous très bien cet endroit, je me suis dit que ce n'était pas très intéressant de reproduire sa description ici, mais si vous le voulez, je veux bien le faire Very Happy Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence - Page 3 3622972399

_________________
« elle dominait de la tête toutes les dames de sa cour, comme un grand chêne, dans une forêt, s'élève au-dessus des arbres qui l'environnent. »
Comte d'Hézècques
Comte d'Hézècques

Messages : 3579
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 40
Localisation : Pays-Bas autrichiens

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence - Page 3 Empty Re: Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence

Message par Leos le Jeu 11 Juin 2015, 10:59

Cher Comte,
Je voudrais savoir comment Sofia perçu les jardins à Trianon.
Si les arbres ont été cultivés. élevé. Un étang pres du Hameau rempli d'eau.

J'aimerais si vous me reproduisez sa description.
C est nouveau pour moi ..
Leos
Leos
Leos

Messages : 536
Date d'inscription : 29/12/2013
Age : 51
Localisation : Zlin, Tcheque

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence - Page 3 Empty Re: Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence

Message par Comte d'Hézècques le Jeu 11 Juin 2015, 11:13

Leos a écrit:Cher Comte,
Je voudrais savoir comment Sofia  perçu les jardins à Trianon.
Si les arbres ont été cultivés. élevé. Un étang pres du Hameau rempli d'eau.

J'aimerais si vous me reproduisez sa description.
C est nouveau pour moi ..
Leos

D'accord, avec grand plaisir Leos, je m'attellerai à la tâche dès que je peux Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence - Page 3 3622972399

_________________
« elle dominait de la tête toutes les dames de sa cour, comme un grand chêne, dans une forêt, s'élève au-dessus des arbres qui l'environnent. »
Comte d'Hézècques
Comte d'Hézècques

Messages : 3579
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 40
Localisation : Pays-Bas autrichiens

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence - Page 3 Empty Re: Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence

Message par Mme de Sabran le Sam 13 Juin 2015, 15:12

Par avance, merci, mon cher Félix ! :n,,;::::!!!:
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 45188
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence - Page 3 Empty Re: Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence

Message par Invité le Dim 19 Juil 2015, 12:30

Voici ce que nous rapportent les Chroniques de l’œil-de-Bœuf :

Madame est un peu plus âgée que son mari ; elle n'en
conserve pas moins une candeur tout aimable, une ignorance
de l'étiquette qui la rend assez neuve, assez gauche
dans tout ce qui se rapporte au cérémonial. :Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence - Page 3 2028181902
Peu de jours après ses noces, quand Mme de Valentinois, sa dame
d'atours, voulut lui mettre du rouge, elle s'écria : « Eh !
« mon Dieu! que voulez-vous que je fasse d'une telle
« couche de couleur 1 on me prendra pour un masque. —
« Votre répugnance est plus sage que l'usage de la cour,
« dit Monsieur, qui entrait en ce moment; mais cet usage
« est un maître, il faut lui obéir. Laissez-vous donc faire,
« ma belle amie, cela me fera grand plaisir. — En ce cas,
« reprit vivement la princesse, mettez-moi du rouge,
« madame de Valentinois, mettez-m'en beaucoup, puisque
«je plairai davantage à mon mari.
»

Une chaumière, un grenier avec ce qu'on aime, voilà le
bonheur, disent les amants. Et ceux qui ont passé l'âge
de ces illusions fleuries rient au nez des soupirants. Marie-
Antoinette est trop bien apprise pour se moquer ainsi de
son beau-frère, mais elle s'amuse beaucoup dans son petit
comité du ménage pastoral de Monsieur. « Je préfère
« l'hiver à toute autre saison, disait M. de Provence dans
« le cercle de la Dauphine; on est à son aise au coin du
« feu avec sa moitié, les pieds sur les chenets, le dos
« appuyé sur un bon fauteuil. »
Quinze jours après, Marie-Antoinette envoya à Monsieur
un joli petit tableau le représentant à côté de sa femme,
dans l'attitude qu'il avait si délicieusement esquissée,
avec l'ajout d'un petit relevé de jupon très coquet.
La Dauphine avait écrit de sa main au dehors du tableau :
Bons préliminaires.
Il y avait dans cet envoi une intention tant soit peu maligne
qui n'avait pas une profonde vénération pour les
nœuds respectables de l'hymen.

Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence - Page 3 Empty Re: Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence

Message par Mme de Sabran le Dim 19 Juil 2015, 12:47

Majesté a écrit:
avec l'ajout d'un petit relevé de jupon très coquet.

... sur mollet poilu ?!! :Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence - Page 3 2028181902
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 45188
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence - Page 3 Empty Re: Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence

Message par Invité le Dim 19 Juil 2015, 15:19

Cela va sans dire ! :Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence - Page 3 2028181902 

Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence - Page 3 Empty Re: Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence

Message par Trianon le Dim 19 Juil 2015, 16:01

Que n'a-t-on dit sur ces deux sœurs de Savoie. :Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence - Page 3 2028181902 :Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence - Page 3 2028181902
Je ne me rappelle plus laquelle des deux avait des atours plus agréables que l'autre.
Concernant Marie-Antoinette, c'est un côté que l'on ne connait pas bien d'elle, mais oui, elle pouvait être bien coquine quelques fois. Tant mieux. Very Happy Very Happy
Trianon
Trianon

Messages : 3327
Date d'inscription : 22/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence - Page 3 Empty Re: Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence

Message par Invité le Dim 19 Juil 2015, 16:08

Les Chroniques de l’œil-de-Bœuf poursuivent :


Les couplets épigrammatiques sur le parlement Maupeou
ont fait place, au moins pour quelque temps, aux épithalames
sur le mariage de M. le comte de Provence.
Ce prince fut uni, le 14 mai  1771, à la princesse Marie-Joséphine-
Louise de Savoie. Ce n'est pas une beauté de plus à la
cour de France: Ma Lune était très belle dans le portrait
qu'on avait fait passer au prince au moment des premières
négociations; mais, à l'arrivée de la princesse, on
a trouvé que le prince s'était prodigieusement inspiré du
beau idéal. Son Altesse Royale est brune; ses yeux sont
beaux, mais trop abondamment ombragés par des sourcils
bruns, véritable bois taillis capillaire. Elle a le front cou-
vert, le nez retroussé, les lèvres épaisses et garnies de
certain duvet qui déjà promet de rivaliser avec une de
ces beautés qu'on ne peut apprécier que dans la salle des
gardes. L'ensemble de la physionomie de Madame n'offre
rien d'imposant, rien de distingué, et Son Altesse a la
tournure un peu épaisse, un peu savoyarde.

Cependant, telle qu'elle se présentait, Marie-Joséphine
de Savoie plut beaucoup à Monsieur, et le lendemain de
ses noces il annonça au roi qu'il avait franchi dans la
nuit quatre relais sur les terres de Paphos, ce qui, soit dit
en passant, ne fait pas supposer un pas trop difficile au
point du départ. Aussi se dit-on à l'oreille que Mme de
Provence répond avec empressement aux caresses du
prince. Dans cette même journée du lendemain des noces,
le comte d'Artois, qui ne concevait pas trop cette tendresse
matrimoniale, dit à son frère: « Monsieur de Provence,
« vous aviez la voix bien forte hier ; vous avez crié
« votre oui bien haut. — C'est que j'aurais voulu qu'il
« fût entendu jusqu'à Turin », répondit le marié. Le léger
d'Artois ne répliqua à ce mot d'un amant espagnol du
temps d'Isabelle que par un éclat de rire bruyant et une pirouette.


Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence - Page 3 Empty Re: Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence

Message par Invité le Dim 19 Juil 2015, 16:11

Dans la soirée, le Dauphin se montra d'une franchise plus naïve, plus brusque :

. « Gomment trouvez-vous Madame ? lui demanda M. de
« Provence. — Pas trop bien répondit l'héritier de la cou-
« ronne; je ne me serais pas soucié de l'avoir pour ma femme.
« — Je suis bien aise que vous soyez tombé plus à votre
« goût, repartit Monsieur : nous sommes contents tous
« deux, car mon partage me plaît infiniment. » C'est une
réponse délicate à une sortie brutale. Les deux caractères
se dessinent bien dans ce bref dialogue.

Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence - Page 3 Empty Re: Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence

Message par Mme de Sabran le Dim 19 Juil 2015, 16:57

Loulou faisait dans le brut de décoffrage ... Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence - Page 3 3826491292
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 45188
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence - Page 3 Empty Re: Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence

Message par La nuit, la neige le Mar 03 Nov 2015, 12:03

Portrait présenté à l'occasion d'une ventes aux enchères, que nous annoncions ici : https://marie-antoinette.forumactif.org/t2114-vente-coutau-begarie-souvenirs-historiques-16-17-nov-2015

Description de l'expert (extrait) :

Ecole suédoise du XVIIIe Siècle.
Attribué à Adolph Ulrich Wertmuller (1751-1811).
Portrait présumé de la Comtesse de Provence (1753-1810), vers 1783.
Huile sur toile, conservée dans un cadre ancien en bois doré.

Bibliographie : ce portrait figure dans l’ouvrage d’Olivier Blanc, « Portraits de femmes, artistes et modèles à l’époque de Marie-Antoinette », publié aux éditions Didier Carpentier, en 2006 page 219.

Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence - Page 3 Compte10
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 14639
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence - Page 3 Empty Portrait de la comtesse de Provence, d'après Drouais

Message par Invité le Ven 13 Nov 2015, 15:21

Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence - Page 3 Image302
Portrait allégorique de Marie-Joséphine-Louise de Savoie, comtesse de Provence
D'après François-Hubert Drouais
Huile sur toile, vers 1770-80
Image : RMN-GP (Château de Versailles) / Gérard Blot

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence - Page 3 Empty Re: Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence

Message par Comte d'Hézècques le Mar 01 Déc 2015, 23:26

« Grâce aux lettres de Marie-Joséphine à ses parents, on pénètre directement dans l'intimité de princes qui perdent là cette toge dont les mémorialistes se plaisent à les draper. Ils y apparaissent non plus désincarnés, guindés, statufiés par l'étiquette, mais facétieux, joviaux, prompts à la taquinerie comme tous les jeunes gens de leur âge.

Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence - Page 3 Image_10

Voici l'extrait d'une lettre révélatrice que mande la princesse à ses parents en juillet 1773, deux jours avant de partir avec la cour pour le château de Compiègne :
Je suis ici entourée de cassettes, de papiers, de livres par terre et où je ne puis rien trouver avec un rhume qui ne va pas (...). J'avais déjà fait ma cassette. Patatras : la voilà renversée. Il faut recommencer. Voilà comme je suis. Mme la Dauphine qui a la bonté de renverser une pyramide de livres par terre, je me mets en colère, on rit, on m'arrache le papier, avec le comte de Provence qui chante à casser la tête, avec une fausseté admirable ; voilà dans quel état je suis, il est digne de compassion (...). Bon dieu, quel tintamarre ! Je n'y puis plus tenir. Je suis encore, comme je vous ai dit, dans un coin entourée de mes bagages. Mme la Dauphine renverse tout, le comte de Provence chante, le comte d'Artois conte une histoire qu'il a déjà recommencée dix fois et crie à tue-tête avec de gros rires (...). »

Dans : Charles Dupêchez, La reine velue , Grasset, Paris, 1993

_________________
« elle dominait de la tête toutes les dames de sa cour, comme un grand chêne, dans une forêt, s'élève au-dessus des arbres qui l'environnent. »
Comte d'Hézècques
Comte d'Hézècques

Messages : 3579
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 40
Localisation : Pays-Bas autrichiens

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence - Page 3 Empty Re: Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence

Message par Mme de Sabran le Mer 02 Déc 2015, 10:02

Merci, cher Félix ! Cette lettre nous peint un étonnant tableau d'augustes garnements chamailleurs !   :n,,;::::!!!:  
Je découvre un yéti enclin aux gamineries !   :Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence - Page 3 2028181902   Et Marie-Antoinette n'est pas la dernière à se dissiper joyeusement !

 Mais que fait Mme de Noailles ?!!  Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence - Page 3 Ani13514

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 45188
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence - Page 3 Empty Re: Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence

Message par Invité le Mer 02 Déc 2015, 15:54

Que c'est chouette de lire l'intimité de cette jeune fraternité royale... :n,,;::::!!!: 
Merci, Félix, on en redemande... de ça et de ta présence !!!
Au plaisir de te lire maintenant et en tout temps !


Bien à toi Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence - Page 3 Empty Re: Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence

Message par Invité le Sam 05 Déc 2015, 13:54

J'adore aussi cette lettre. On y voit la jeune famille royale telle des frères et sœurs normaux, à faire leurs bagages, à jouer, se chamailler...Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence - Page 3 Empty Re: Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence

Message par Trianon le Sam 05 Déc 2015, 14:12

Oui Reinette, cette lettre de la comtesse de Provence date de 1773. Tout ce petit monde était bien jeune. Beaucoup de légèreté, de fraîcheur, d'amusements , moments d'insouciance de la jeunesse. boudoi30
Merci Félix.
Trianon
Trianon

Messages : 3327
Date d'inscription : 22/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence - Page 3 Empty Re: Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence

Message par La nuit, la neige le Dim 24 Juil 2016, 20:19

C'est le domaine de Lucius, notre spécialiste en héraldique, mais je crois que me souvenir que les armoiries des femmes mariées sont composées du blason de leur époux et de celui de leur père (?).

J'espère ne pas me tromper... Embarassed  :Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence - Page 3 2028181902

Ainsi donc, dans un autre sujet où nous présentions un meuble de Riesener conçu pour la comtesse de Provence, ces photos sont l'occasion de présenter ici ses armoiries (telles que représentées sur ce coffre à bijoux) :

Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence - Page 3 Riesen18

Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence - Page 3 W12

Voir notre sujet, ici : https://marie-antoinette.forumactif.org/t906-les-ebenistes-du-xviiieme-siecle#80731


Idea Pour info, Wikipédia présente cette composition (que je suis incapable de commenter Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence - Page 3 1439450838 ):

Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence - Page 3 Coat_o10
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 14639
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence - Page 3 Empty Re: Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence

Message par Invité le Mer 05 Oct 2016, 07:51

Marie-Joséphine de Savoie, future comtesse de Provence , enfant , enfant, Giuseppe Duprà, 1760, 1765 environ-Pavillon de chasse de stupinigi, Turin :

Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence - Page 3 14502710


Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence - Page 3 Empty Re: Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence

Message par Trianon le Mer 05 Oct 2016, 14:58

Mais, elle est adorable cette petite princesse.
Je trouve que les critiques ont la "dent dure" et sont un peu trop récurrentes. Parfois, il vaut mieux ne pas être trop exposé.
Trianon
Trianon

Messages : 3327
Date d'inscription : 22/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence - Page 3 Empty Re: Marie-Joséphine de Savoie, comtesse de Provence

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum