Le Deal du moment :
Captive : où commander le Tome 2 Collector de ...
Voir le deal
26.90 €

Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette

+2
Mme de Sabran
La nuit, la neige
6 participants

Aller en bas

Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette Empty Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette

Message par Invité Sam 12 Nov 2016, 19:55

L'heureuse réunion de la famille royale de Louis XVI, premières années du XIXe siècle:

Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette 15032110


Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette Empty Re: Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette

Message par Invité Dim 27 Nov 2016, 09:12

Very Happy J'ai une prédilection pour ces gravures anciennes, merci, Majesté !!

Elles sont un témoignages précieux, car involontaire des mentalités contemporaines, au même titre que d'autres écrits eux plus suspects, car entachés de parti pris;

Et, puis c'est si gracieux...... I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette Empty Re: Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette

Message par La nuit, la neige Ven 02 Fév 2018, 12:06

Une représentation que nous connaissons pour avoir rencontrer parfois des gravures :

Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette Apothe10

Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette Marie_31
L'apothéose de Marie-Antoinette
https://marie-antoinette.forumactif.org/t2438p25-ventes-aux-encheres-annee-2016


Idea Le 17 mars 2017, l'étude Enchères Champagne Antoine Petit, proposera à l'occasion d'une vente aux enchères organisée à Epernay, je cite :

Boisselat
Martyre de Marie-Antoinette

XIXe siècle

Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette 16193510

Les photos complémentaires ne sont pas géniales...

Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette 16193710

Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette Captu200

Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette 16194310


Qui est ce Boisselat ?
Est-ce la peinture originale depuis laquelle furent déclinées de nombreuses gravures ?

La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 17662
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette Empty Re: Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette

Message par La nuit, la neige Ven 02 Fév 2018, 12:08

Idea Dans le même genre, nous avions évoqué l'Apothéose de Marie-Antoinette, par Elisabeth Vigée Le Brun.

Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette Ma_mor10

L'artiste cite ce tableau dans ses Souvenirs... Wink  

Je gardais chez moi un autre tableau représentant la reine, que j'avais fait sous le règne de Bonaparte.
Marie-Antoinette y était peinte montant au ciel; à gauche, sur des nuages, on voit Louis XVI et deux anges, allusion aux deux enfants qu'elle avait perdus.
J'envoyais ce tableau à Mme la vicomtesse de Chateaubriand pour être mis dans l'établissement de Sainte-Thérèse, qu'elle a fondé.



Idea Nos amis du forum La Folie dix-huitième avaient mené l'enquête.

Voir leurs échanges, que je recopie partiellement, ici : http://www.lafoliedix-huitieme.eu/versailles/deux-representations-posthumes-marie-antoinette-t354.html

L'apothéose de la reine, d’Élisabeth Vigée-Le Brun : une mystérieuse disparition

L'iconographie de Marie-Antoinette est abondante. La portraitiste Élisabeth Vigée Le Brun a largement contribué à répandre l'image de la souveraine de son vivant. Le dernier portrait qu'elle en fit, sous le nom d'Apothéose de la reine, a disparu dans des circonstances obscures.

Après la disparition de la reine, l'artiste, fidèle à son souvenir, peignit de mémoire plusieurs portraits.
Élisabeth Le Brun avait eu le projet de représenter le couple royal défunt et sa famille dans une scène de vie quotidienne à la prison du Temple; elle prit des renseignements sur la disposition des lieux, le costume et les attitudes de Louis XVI auprès de Cléry, le valet de chambre qui le servit jusqu'à ses derniers jours. Toutefois ce tableau ne se fit pas car l'artiste dut reconnaître "l'impossibilité d'entreprendre un ouvrage pour lequel chaque coup de pinceau [l'] aurait fait fondre en larmes".
Lorsqu'à Saint-Pétersbourg elle rencontra le comte de Cossé, émissaire du comte d'Artois, sur le point de regagner Mittau, séjour de la famille royale en exil, elle exécuta toutefois promptement et "de souvenir le portrait de la Reine". Cossé remit le tableau à Marie-Thérèse, fille de Marie-Antoinette.
Le 15 avril 1800, celle-ci remercia l'artiste par une lettre que la première édition de ses mémoires reproduit en fac simile. Mais Mme Le Brun aura l'occasion d'exprimer sa fidélité monarchique dans d'autres circonstances.

L'infirmerie Marie-Thérèse

La pieuse épouse de Chateaubriand, Céleste Buisson de la Vigne, avait rassemblé des offrandes dans l'espoir de fonder une institution charitable. En 1819, elle signe un bail pour un terrain et deux corps de bâtiments situés au 29 de la rue d'Enfer à Paris (actuel n°92 de la rue Denfert-Rochereau).
Céleste y installe une maison destinée à accueillir des dames de la noblesse dépourvues de revenus et ne se résignant pas à confier leurs derniers jours à un hospice. Dans cette demeure baptisée "infirmerie", afin de ne pas choquer les susceptibilités de ses hôtes, Céleste reçoit également des prêtres trop âgés pour exercer leur sacerdoce.

En 1820, avec le produit de ses Mémoires sur le duc de Berry, René de Chateaubriand acquiert le terrain et les bâtiments. En 1822 une chapelle attenante est construite, inaugurée en octobre par la présence de celle qui donnera son nom à l'institution, Marie-Thérèse, duchesse d'Angoulême.
En 1824, Chateaubriand annexe un terrain voisin après la vente de la Vallée-aux-Loups. Vers 1833, la maison dite de l'horloge, qui gouverne l'entrée, est construite, puis des cuisines et une buanderie modernisent l'ensemble.
Une vie réglée selon un rituel immuable permettait aux pensionnaires de vivre harmonieusement dans cet endroit encore champêtre.
Mais ne pouvant équilibrer ses comptes avec de simples dons et legs, Céleste chercha d'autres ressources.
Elle imagina de créer une fabrique de chocolat. Bientôt, par plaisanterie, elle signera quelques-une de ses lettres : "la vicomtesse de chocolat".
Dans la clientèle de la chocolaterie de la rue d'Enfer, le jeune Victor Hugo venait avec le secret espoir d'apercevoir celui que Céleste appelait "le chat".

Un tableau offert par Élisabeth Vigée Le Brun

Au moment de la consécration de la chapelle, il fallut l'orner. La vicomtesse demanda de l'aide. Le comte de Forbin, directeur des Musées royaux, prêta un Saint Jean baisant les pieds de l'Enfant Jésus de l'école de Van Dyck et une Trinité prenant sous sa protection Saint Ignace et la congrégation des Ursulines d'un maître inconnu.
Dans sa générosité, le musée royal ne s'était pas dépossédé de chefs-d’œuvre de premier rang. Une Annonciation peinte vers 1823 (Salon de 1824) par Jean Joseph Ansiaux garnissait également un des murs.
Sur des cartes postales anciennes, on la devine placée sur le mur de droite. Des tableaux de peintres plus illustres avaient été rassemblés.
Une Sainte Catherine de Mignard faisait partie de la décoration de la chapelle, sans que l'on connaisse la date à laquelle elle y entra.
En 1860 encore, ce tableau était signalé dans un inventaire manuscrit. La Sainte Catherine voisinait avec une Vierge dans la lumière de Pierre Narcisse Guérin, qui donnait à la madone les traits de Marie-Thérèse. Avec modestie, Guérin répondit à un admirateur qui louait sa Vierge :

"C'est je crois plus encore une bonne œuvre qu'un bon tableau".

Un autre proche de l'artiste, le baron Gérard, contribua à la décoration de la chapelle. Il offrit l'émouvant tableau d'une Sainte Thérèse agenouillée.
Cette toile fut accrochée à la place d'honneur, derrière l'autel; elle orne, dans l'état actuel de la chapelle, le mur de droite dans le chœur.

Mme Le Brun y alla de sa contribution.
Elle avait peint pour son usage personnel une étonnante scène : Marie-Antoinette saisie dans un mouvement d'Assomption et vêtue d'une robe blanche, tenait dans sa main droite la palme des martyrs.

Une lettre adressée à Gérard, le 9 mai 1817, évoque la préparation de ce tableau.
L'artiste souhaitait avoir l'avis de Gérard dont elle était l'amie :

"Je voudrais aussi vous prier de venir voir mon Rêve, lui écrit-elle - c'est ainsi en effet qu'elle désignait cette toile.

Gérard répond après sa visite : "c'est bien là le rêve d'une belle âme rendu par un beau talent".

Cette représentation presque mariale fut placée dans le salon ou la chambre de Mme Le Brun avec ceux des tableaux dont elle ne se sépara jamais, tels les portraits d'Hubert Robert et d'Auguste Poniatowski. Elle évoque cet épisode dans ses Souvenirs : (déjà cité précédemment).

C'est donc six années après son achèvement que l'Apothéose de la Reine est installée dans "la salle qui précède l'église", pièce vitrée assez singulière réservée à Marie-Thérèse lorsqu'elle se rendait rue d'Enfer. Dans ce salon d'où Marie-Thérèse pouvait suivre la messe se trouvait aussi un autel qui provenait de l'ancien appartement des Chateaubriand, situé 118 rue du Bac.

La disparition du "Rêve"

Le tableau d’Élisabeth Le Brun avait inauguré un courant iconographique tendant à béatifier la souveraine.
D'autres représentations plus tardives suggèreront le martyre de la reine défunte.
On pense notamment au groupe sculpté par Cortot, commande de Marie-Thérèse, toujours visible dans la chapelle expiatoire édifiée par Fontaine. Le projet de ce groupe installé entre 1834 et 1835 remonte à 1826-1827.
Dans cette composition qui joue sur les ressorts du dolorisme, la reine agenouillée est soutenue par la Religion qui lui accorde soutien dans son martyre. La dernière lettre de la reine adressée à Mme Élisabeth est gravée dans la pierre comme un message d'outre-tombe.

Si le marbre de Cortot a défié le temps, si la Sainte Thérèse de Gérard est toujours en place, le tableau d’Élisabeth Vigée Le Brun a bel et bien disparu.
Greniers, caves et placards de l'institution ont été passés au crible.
Dans l'opuscule que le chanoine Baurit consacre en 1974 à l'infirmerie, il prend acte de la disparition et suppose que ce tableau "particulièrement séditieux" a été détruit par les Communards qui se seraient introduits dans l'établissement.
Si cette hypothèse va dans le sens des clichés répandus sur la Commune, elle n'en est pas moins fausse.
Un témoignage innocente les insurgés, celui de Louis Hautecoeur. Cet éminent membre de l'Institut prouve qu'en 1914 le tableau était toujours en bonne place.
Louis Hautecoeur fait le récit de sa visite à l'infirmerie Marie-Thérèse et découvre une œuvre qu'il ne trouve pas - "hélas", dit-il - à la hauteur du reste de la production du peintre. Il n'en publie pas moins la seule reproduction - presque une vignette - dont nous disposons aujourd'hui.

A l'époque où Louis Hautecoeur décrit le tableau, malgré la séparation de l'Eglise et de l'Etat, l'infirmerie Marie-Thérèse appartient toujours au diocèse qui la gère.
Treize années plus tard, en 1927, François Rousseau consacre un article à la demeure de Chateaubriand :

"On y voyait autrefois, dit-il, un tableau de madame Vigée-Lebrun qui avait pour sujet l'apothéose de Marie-Antoinette. Il a disparu".

François Rousseau a donc entendu parler du tableau, peut-être l'a-t-il vu lui-même; il ne propose pas d'explication.
Il ne nous reste aujourd'hui que des hypothèses. Entre ces deux dates, 1914 et 1927, plusieurs événements pouvaient avoir motivé le déplacement d'un tableau aussi séditieux.
Trois types de piste entrent en concurrence. La piste idéologique tout d'abord : en 1924 eut lieu la fête du premier centenaire de l'institution. Des discours furent prononcés, des laïcs furent invités.
Quelque officiel pourrait avoir ordonné de remiser temporairement le tableau subversif, qui depuis n'aurait jamais reparu.

La précaution sécuritaire, ensuite : d'une part, le conflit de 1914-1918 et les risques qu'il pouvait faire courir aux œuvres d'art a pu décider un administrateur à mettre le tableau à l'abri; d'autre part la campagne de travaux, avec la construction d'une aile supplémentaire, a réduit la surface de la chapelle et détruit l'antichambre où figurait la toile. Le tableau aurait alors été affecté dans un autre lieu. Toutefois dans ce cas, une trace écrite aurait subsisté.

Enfin, l'hypothèse d'une indélicatesse n'est pas à écarter, puisque les tableaux de Guérin (la Vierge en lumière) et de Mignard (Sainte Catherine ou sa copie) manquent également à l'appel.

Jusqu'à présent, les archives n'ont pas donné le mot de l'énigme, et cette effigie étrange manquera à la galerie des images de Marie-Antoinette, jusqu'au jour, prochain peut-être, où un promeneur averti reconnaîtra dans la pénombre d'une chapelle éloignée le dernier hommage de Mme Le Brun à sa reine.

* Source initiale : Geneviève Haroche-Bouzinac, professeur à l'université d'Orléans

https://marie-antoinette.forumactif.org/t174-portraits-posthumes-de-marie-antoinette-par-mme-vigee-lebrun
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 17662
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette Empty Allégorie de Marie-Antoinette foulant aux pieds les Vices, la Calomnie et l'Impiété

Message par Duc d'Ostrogothie Lun 16 Avr 2018, 12:36

Allégorie à la reine Marie-Antoinette recevant la croix du martyre et foulant aux pieds les Vices, la Calomnie et l'Impiété en descendant au tombeau :

Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette Captu199

Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette Captu197

Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette Captu198

Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette Captu200

Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette Captu201

Une représentation assez dramatique ! ...
Duc d'Ostrogothie
Duc d'Ostrogothie

Messages : 3178
Date d'inscription : 04/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette Empty Re: Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette

Message par Mme de Sabran Lun 16 Avr 2018, 13:33

Duc d'Ostrogothie a écrit:Allégorie à la reine Marie-Antoinette recevant la croix du martyre et foulant aux pieds les Vices, la Calomnie et l'Impiété :

..

Eh bien dis donc , tout un programme ! Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette 808868115
Laquelle des trois est représentée ( encore ! ) sous les traits de la pauvre gorgone Méduse ?

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 54260
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette Empty Re: Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette

Message par Duc d'Ostrogothie Lun 16 Avr 2018, 13:36

Mme de Sabran a écrit:
Laquelle des trois est représentée  ( encore ! ) sous les traits de la pauvre gorgone Méduse ?

Je me demande si c'est la Calomnie ou l'Impiété ?
En ce qui concerne les Vices, pas de doute sur l'identité du personnage : c'est la femme aux seins nus. Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette 3236493444 Laughing
Duc d'Ostrogothie
Duc d'Ostrogothie

Messages : 3178
Date d'inscription : 04/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette Empty Re: Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette

Message par Lucius Lun 16 Avr 2018, 13:44

La calomnie est à gauche, avec ses langues fourchues.
Je voyais en la femme dépoitraillée l'Impiété, puisqu'elle tient une coupe ébréchée, la coupe étant l'attribut récurant de la Foi. Le vice revenait donc à la gorgone.
Lucius
Lucius

Messages : 11659
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette Empty Re: Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette

Message par Mme de Sabran Lun 16 Avr 2018, 13:48


La coupe est l'attribut récurrent de la Foi ?    Avec quelle symbolique donc, mon petit Lulu ?  Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette 1123740815
 ...   la coupe du sang du Christ ?

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 54260
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette Empty Re: Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette

Message par Duc d'Ostrogothie Lun 16 Avr 2018, 13:57

La coupe brisée me paraît plutôt faire allusion à la perte de la virginité, comme dans "La Cruche cassée" de Greuze :

Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette Louvre11

J'aurais donc plutôt tendance à penser que la femme aux seins nus tenant une coupe brisée dans la main représente "les Vices", non?
Duc d'Ostrogothie
Duc d'Ostrogothie

Messages : 3178
Date d'inscription : 04/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette Empty Re: Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette

Message par Mme de Sabran Lun 16 Avr 2018, 13:59

... oui, l'alcool, la débauche " Orgies, orgies, nous voulons des orgies ! " Very Happy

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 54260
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette Empty Re: Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette

Message par Lucius Lun 16 Avr 2018, 13:59

Le symbole eucharistique en effet.

Avec le livre ouvert et la croix.
Lucius
Lucius

Messages : 11659
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette Empty Re: Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette

Message par Lucius Lun 16 Avr 2018, 14:01

Les tableaux de Greuze sont évocateurs, pas allégoriques.

Mais je dois avouer que le vice en gorgone ne fait pas beaucoup de sens. Mais la gorgone pour l'impiété non plus !
Lucius
Lucius

Messages : 11659
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette Empty Re: Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette

Message par Mme de Sabran Lun 16 Avr 2018, 14:05

Ben non en effet, tu as raison ...

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 54260
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette Empty Re: Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette

Message par Lucius Lun 16 Avr 2018, 14:22

A la renaissance, certains lisent le combat de Thésée contre Méduse comme celle de la vertu contre le vice.
Lucius
Lucius

Messages : 11659
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette Empty Re: Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette

Message par Mme de Sabran Lun 16 Avr 2018, 14:26

Lucius a écrit:A la renaissance, certains lisent le combat de Thésée contre Méduse comme celle de la vertu contre le vice.

Ce n'est pas Thésée, c'est Persée ! Very Happy

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 54260
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette Empty Re: Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette

Message par Gouverneur Morris Lun 16 Avr 2018, 14:29

De plus, j'ajouterai que les femen sont connues plus pour leurs interventions impies plus que pour leurs vices :
Spoiler:

Il serait donc logique que la femen de la gravure représente l'impiété. CQFD.
Gouverneur Morris
Gouverneur Morris

Messages : 11129
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette Empty Re: Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette

Message par Mme de Sabran Lun 16 Avr 2018, 14:34

Hou la la comme tu dis ! shocking !!! Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette 3177668066

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 54260
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette Empty Re: Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette

Message par Lucius Lun 16 Avr 2018, 14:44

Vous devriez écrire un roman là dessus : la société secrète des Femen, depuis mille an diabolisée par l'Eglise, mais qui a laissé un jeux de piste pour retrouver la vérité !!
Lucius
Lucius

Messages : 11659
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette Empty Re: Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette

Message par Lucius Lun 16 Avr 2018, 14:48

Mme de Sabran a écrit:
Lucius a écrit:A la renaissance, certains lisent le combat de Thésée contre Méduse comme celle de la vertu contre le vice.

Ce n'est pas Thésée, c'est Persée !  Very Happy

tout ces é.... Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette 3177668066
Lucius
Lucius

Messages : 11659
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette Empty Re: Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette

Message par Gouverneur Morris Lun 16 Avr 2018, 15:34

Lucius a écrit:Vous devriez écrire un roman là dessus : la société secrète des Femen, depuis mille an diabolisée par l'Eglise, mais qui a laissé un jeux de piste pour retrouver la vérité !!

Hop!
Gouverneur Morris
Gouverneur Morris

Messages : 11129
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette Empty Re: Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette

Message par Duc d'Ostrogothie Lun 16 Avr 2018, 22:52

Bref, en tout cas j'aime beaucoup cette gravure.
C'est d'une grande intensité dramatique.
Ce qui est impressionnant c'est de la voir descendre au tombeau, ça lui donne une aura divine. cat
Duc d'Ostrogothie
Duc d'Ostrogothie

Messages : 3178
Date d'inscription : 04/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette Empty Re: Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette

Message par Monsieur de la Pérouse Mer 10 Jan 2024, 15:31

Une annonce: Samedi 13 janvier à 15h00 à Dreux, salle des Fresques, école Saint Martin de Dreux (place du musée) : Les peintres de Marie-Antoinette.
Par Clémence Poupin, directrice du Musée d'Art et d'Histoire de Dreux.
Nous connaissons les nombreux portraits de la reine de France Marie Antoinette.
Mais connaissons nous les peintres auteurs de ces œuvres ?
https://intensite.net/2009/agenda/dreux-conference-les-peintres-de-marie-antoinette-376233
Monsieur de la Pérouse
Monsieur de la Pérouse

Messages : 438
Date d'inscription : 31/01/2019
Localisation : Enfin à bon port !

Revenir en haut Aller en bas

Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette Empty Re: Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette

Message par Mme de Sabran Mer 10 Jan 2024, 16:37

Merci, cher la Pérouse, pour cette annonce ! Very Happy

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 54260
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette Empty Marie-Antoinette : Le Vice la calomnie, La Vertu la soutient

Message par La nuit, la neige Sam 10 Fév 2024, 17:22

Prochainement proposée en vente aux enchères, une estampe colorée d'une...

Allégorie figurant Marie-Antoinette
Le Vice la calomnie, La Vertu la soutient

Estampe circulaire encadrée.
Diamètre : 12,7 cm (à vue)
Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette Capt5723

Source et infos complémentaires : Caen Enchères - Vente du 22 février 2024

______________________


Idea Voir aussi dans notre sujet des Ventes aux enchères, année 2023 la présentation d'une autre version, en noir et blanc, et avec comme mention manuscrite descriptive :

Gravure en tondo figurant au centre Marie-Antoinette dans une allégorie,
titrée : “Le Vice, la Calomnie. La Vertu la soutient”.

Époque révolutionnaire.
27 x 20,5 cm
Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette Capt1446

Note au catalogue :

Accompagné d'une étiquette manuscrite découpée d'époque, inscrite : “Portrait très ressemblant de Marie-Antoinette archiduchesse d'Autriche, épouse de Louis 16 / Cette allégorie a été composée par Messin, bijoutier de la Reine en 1791, rue coq-heron n°1 à Paris / Cette gravure est rare”.

« Exposition : Marie-Antoinette, archiduchesse, dauphine et reine. 16 mai-2 novembre 1955, château de Versailles, n°425. »

* Source et infos complémentaires : Giquello & Associés - Vente Révolution ! (Paris Drouot, 23 janvier 2023)
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 17662
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette Empty Re: Portraits commémoratifs et allégoriques de Marie-Antoinette

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum