Le Deal du moment :
15% de remise sur une sélection Xiaomi ...
Voir le deal

Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac

Page 14 sur 15 Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15  Suivant

Aller en bas

Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac - Page 14 Empty Re: Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac

Message par Mme de Sabran Lun 13 Oct 2014, 18:51



Calonne semble jouer les Cassandre, mais la suite des événements, hélas ! lui donnera entièrement raison . ( une fois de plus ! )
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 46376
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac - Page 14 Empty Re: Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac

Message par Lucius Lun 13 Oct 2014, 18:52

Oui, j'étais étonné en le lisant, du tableau si juste qu'il dresse.
Lucius
Lucius

Messages : 10516
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac - Page 14 Empty Re: Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac

Message par Roi-cavalerie Lun 13 Oct 2014, 19:02

Pour permettre de comprendre le contexte de cette lettre, voici  un extrait du Lacour Gayet, page 274-275:

"De l'ancien contrôleur général, on ne cessait de parler à Versailles. Une publication nouvelle, suivie d'une démarche tapageuse, venait de le remettre au premier plan de l'actualité.

Pauvre Louis XVI ! S'il n'aimait pas la lecture, il dut souffrir en février 1789, lorsque sa conscience lui imposa sans doute de prendre connaissance d'une lettre de 140 pages (Lettre adressée au roi par Calonne, Londres, le 9 février 1789. « 9 heures de lecture » dit la Correspondance secrète.). Il est regrettable, en tout cas, qu'il n'ait pas davantage prêté attention aux vues de son correspondant. Beaucoup d'entre elles peuvent affronter le jugement de l'Histoire. Leur auteur ne partage pas l'enthousiasme général pour les Cahiers «  qui ont  mis la plume à une foule d'écrivains et d'écrivailleurs ».
 Il appréhende les suites de la grande aventure qui, il le pressent, ne fait que commencer : «  il est écrit dans les annales du monde qu'une révolution suivie d'une révolution contraire est le plus grand  des maux qu'une nation  puisse supporter. »
Le vote par  tête, joint au maintien des 3 ordres, ne lui dit rien qui vaille : il aurait préféré que Clergé et Noblesse fussent réunis en un ordre ubique, ébauche d'une chambre des Lords  française. Il se déclare partisan de la liberté de la presse et de la suppression des lettres de cachet et du «  cabinet noir ».
En matière financière, il préconise une Banque nationale, qui ressemble comme une soeur à la future Banque de France, et des règles de comptabilité ( fixation des dépenses par ministère, reddition publique des comptes, responsabilité des ministres devant les Etats généraux) qui trouveront 25 ans plus tard leur application.
Bref un vrai programme. C'en était un d'ailleurs. Calonne, en effet, ne se contentait pas de donner au roi des conseils ( qu'on ne lui demandait pas), mais lui annonçait aussi son intention de poser sa candidature aux Etats généraux en Flandres maritime.
L'affaire avait été préparée par l'un de ses anciens collaborateurs à l'intendance de Lille, Lenglé de Schoebeque, et par son frère l'abbé qui manifestement aimait les missions difficiles. Elle fit long feu.
Comptant toujours sur sa séduction, l'ancien contrôleur général se présenta le 30 mars à Bailleul où étaient réunis les électeurs du district. ….Le candidat commença ses  ses visites sans tarder....Une foule menaçante s'assembla aussitôt  autour de la maison [dans laquelle il se trouvait] .
«  M de Calonne descendit, et, d'un air intrépide, traversa la colonne du peuple pour aller sur la place, où beaucoup de monde à parlé de batons et de pierres, dont on voulait caresser Monseigneur. Il retourna sur ses pas et gagna assez lestement la maison du lieutenant général du baillage, où était logé le prince de Robecq*1 pour éviter le sort qui lui était destiné. »

Dès le lendemain, il repartait pour la Belgique, laissant à son frère le soin de continuer sa campagne électorale. Peut être aurait-il mieux fait de rester , car après son départ, un courant se dessina dans les rangs de la Noblesse en faveur de son élection. Mais sans résultat. A l'unanimité, le Tiers Etat , le déclara inéligible ; la majorité du Clergé s'associa à cette opinion, et, finalement, la Noblesse protesta contre le choix éventul d'un candidat «  publiquement inculpé dans son honneur et dans son intégrité ».
Sans se prononcer sur la question du droit, une lettre du secrétaire d'Etat à la Guerre*2 dépendait les Flandres) liquida définitivement la question, en donnant aux électeurs l'assurance que le roi approuvait leur attitude
".

*1 le prince de Robecq était un ami des Polignac et s'était prononcé en faveur de la réforme de Calonne au sein de son bureau de l'Assemblée des Notables.

*2 le secrétaire d'Etat à la Guerre était Pierre Louis de Chastenet, comte de Puységur qui avait été le candidat de Maurepas pour ce poste  au remplacement du prince de Montbarrey puis celui de Calonne dans sa tentative de remaniement ministériel en 1787 juste avant son départ en exil.
Roi-cavalerie.

.
Roi-cavalerie
Roi-cavalerie

Messages : 552
Date d'inscription : 20/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac - Page 14 Empty Re: Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac

Message par Lucius Lun 13 Oct 2014, 19:24

Merci pour cet intéressant complément.

Le prince de Robecq en question est Louis Alexandre, le mari de la princesse dont nous avons parlé précédemment.
Il est naturellement présent dans le Nord en raison d'elle seigneurie qu'il y possède, Robecq bien sûr mais aussi Aire sur la Lys, toutes deux en Artois. Il est surtout à Lille le commandant en second de cette importante place frontalière, sous le maréchal de Castries.
Lucius
Lucius

Messages : 10516
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac - Page 14 Empty Re: Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac

Message par Mme de Sabran Lun 13 Oct 2014, 19:41




Dans ces 140 pages ( !!! ) , Calonne fait montre d'une extraordinaire clairvoyance !!! Je me persuade de plus en plus que, si Louis XVI l'avait écouté, nous aurions peut-être coupé à la boucherie humaine ( mot de Vergnaud ) de la Révolution .

Hop!
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 46376
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac - Page 14 Empty Re: Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac

Message par Roi-cavalerie Lun 13 Oct 2014, 19:44

Eh oui! 140 pages, c'est bien pourquoi Calonne dit à la duchesse de Polignac qu'il lui faudra une demi-journée au bas mot pour lire son pensum!
Roi-cavalerie
Roi-cavalerie

Messages : 552
Date d'inscription : 20/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac - Page 14 Empty Re: Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac

Message par Mme de Sabran Lun 13 Oct 2014, 19:55



Il fait bien de la prévenir, qu'elle se prépare psychologiquement ( :Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac - Page 14 2028181902 ), elle qui avouait avec une franchise naïve l'ennui que lui causait toute lecture, et citait ce vers à ce sujet :

...............
" Les longs ouvrages me font peur ... "

( Mémoires
de Mme d'Ahémar )
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 46376
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac - Page 14 Empty Re: Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac

Message par Mme de Sabran Mer 15 Oct 2014, 16:34

Roi-cavalerie a écrit:Pour permettre de comprendre le contexte de cette lettre, voici  un extrait du Lacour Gayet, page 274-275:

.

Je propulse le petit topo de Lacour-Gayet sur les 140 pages adressées au roi par Calonne dans le sujet de l'ex-ministre ! Very Happy
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 46376
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac - Page 14 Empty Re: Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac

Message par Mme de Sabran Sam 18 Oct 2014, 21:56




Archives nationales de Kew .


Calonne à Mme de Polignac.




le 8 mars 92

M. le baron de ( ?  )  ministre de l'Electeur, qui vous remettra cette lettre, aimable duchesse, n'a pas besoin de vous être recommandé . La reconnaissance que les Français lui doivent et son mérite personnel sont des titres qui, d'eux mêmes, vous le présente dans le jour le plus favorable et vous détermineront sûrement à lui faire un très bon accueil. Pris ( de court ) par son départ, je n'ai que le temps de baiser vos jolies mains de tout mon coeur, et de recommander à ma charmante duchesse son cavalier servant, si toutefois elle est encore auprès de vous, car on m'a dit qu'elle venait à Mayence.
Je serais piqué de n'en avoir pas été instruit prévenu. Ce serait m'avoir ??? caché, et je ne l'ai point mérité.

Je vous avertis que je viens d'écrire une belle épître  à M. de Kaunitz  au Nestor, que je continue d'aimer parce qu'il a dit du bien de moi.  Il n'y a pas de radotage qui rebute mon amour-propre quand on l'a une fois flatté.






Le cavalier servant, au féminin, me laisse perplexe .
Outremanche a écrit: 'Elle' quand on attend 'il' me fait penser à un nom de code - cavalier servant - pour une amie.
Oui, sinon c'est incompréhensible ... Hop!
Je vous le donne tel quel ( très très lisible, impossible de se tromper ).

.
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 46376
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac - Page 14 Empty Re: Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac

Message par Mme de Sabran Ven 31 Oct 2014, 16:50



Ah enfin ! je reçois ce jour mon Lacour-Gayet !!! cheers
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 46376
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac - Page 14 Empty Re: Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac

Message par Invité Dim 02 Nov 2014, 11:20

Roi-cavalerie a écrit: voici la conclusion de Lacour Gayet à la fin de son châpitre sur l'affaire du collier:
" L'affaire fit long feu. Elle est plus instructive encore que l'escroquerie du Collier .Qu'un homme de la classe de Calonne se soit laissé prendre, à son tour,aux machinations des La Motte est, à priori,  incomprehensible. Une seule explication mérite, croyons nous, d'être retenue. Il fallait que la reine eut vraiment une bien médiocre réputation pour qu'un ancien ministre n'ait pas absolument refusé de croire qu'elle ait pu échanger avec un cardinal une correspondance clandestine. Mais il fallait aussi que la séduction de Marie Antoinette fût irrésistible et son influence décisive, pour que Calonne, comme Rohan, se laissa aller à de telles extrêmités dans l'espoir de reconquérir ses faveurs"

Conclusion tout à fait pertinente. La reine était une personne libre et indépendante. On n'ignorait pas, dans son cercle, qu'elle avait pris un amant. La comtesse de Boigne dit bien, dans ses mémoires, qu'il n'était guère douteux pour les intimes que la reine avait "cédé à la passion de M. de Fersen".. Sa réputation était telle, parmi ses intimes, que Besenval et Lauzun n'hésiteront pas à "tenter leur chance" avec elle. Il n'est donc pas si étonnant que Calonne ait pu croire que la reine avait échangé une correspondance clandestine avec le cardinal.

Cela étant, je reste tout de même très surpris que Calonne ait pu penser que le manuscrit des Mémoires justificatifs de la comtesse de La Motte et ses pseudos lettres justificatives (32 au total) méritait l'attention de la reine. Cet ouvrage est plus qu'un écrit diffamatoire : c'est un pamphlet à tendance érotique. J'ai quant à moi toujours douté que la femme La Motte ait participé à la rédaction de ce brûlot, qui ridiculise la reine certes mais où La Motte elle-même est souvent mise en scène de façon grotesque...

L'ouvrage La Vie de Jeanne de Saint-Rémy de Valois paraît bien, quant à lui, être de la main de la femme La Motte (il contient d'ailleurs une relation très intéressante des démarches entreprises par la femme La Motte auprès de Calonne et de Mme de Polignac, avant l'affaire du collier, afin d'obtenir le paiement d'une pension - où l'on décèle les origines de la haine de La Motte pour la reine et son entourage...).

Compte tenu du caractère non seulement diffamatoire mais apocryphe des pseudo "Mémoires justificatifs" de la femme La Motte, je me demande si Calonne n'a pas été abusé par le soi-disant "intermédiaire" des La Motte (Thévenau de Morande) ? Cet intermédiaire était-il réellement mandaté par la femme La Motte ?... Rien n'est moins sûr - ça sent l'escroquerie dans l'escroquerie, l'affaire dans l'affaire. Une histoire de poupées russes comme seul le XVIIIème en a le secret !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac - Page 14 Empty Re: Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac

Message par Invité Dim 02 Nov 2014, 12:01

Cosmo a écrit:Conclusion tout à fait pertinente. La reine était une personne libre et indépendante. On n'ignorait pas, dans son cercle, qu'elle avait pris un amant. La comtesse de Boigne dit bien, dans ses mémoires, qu'il n'était guère douteux pour les intimes que la reine avait "cédé à la passion de M. de Fersen".. Sa réputation était telle, parmi ses intimes, que Besenval et Lauzun n'hésiteront pas à "tenter leur chance" avec elle. Il n'est donc pas si étonnant que Calonne ait pu croire que la reine avait échangé une correspondance clandestine avec le cardinal.

Cette conclusion ne tient qu'à toi ... car ce n'est pas ce que je lis dans celle de Lacour Gayet...
Je reste toujours étonné que ces bruits de Cour ne soient parvenus aux oreilles malveillantes de Fouquier-Tinville ou Hébert... En relisant les témoignages autour des journées d'octobre, il a été dit que des bruits courraient que la Reine serait enfermée au couvent de Saint-Cyr...
Pour ma part, ce ne reste que des ragots... Je ne trouve aucune preuve qui puisse me faire pencher vers la passion consommée... mais j'attends encore  Wink

Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac - Page 14 Empty Re: Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac

Message par Mme de Sabran Dim 02 Nov 2014, 12:10




La première partie de ton analyse me chiffonne, Cosmo ...   Hop! Même si elle a une certaine logique, elle me déplaît puissamment.
Non pas dans le fait de Fersen or not Fersen, tu sais ce que j'en pense, mais dans l'idée de la réputation perdue .
Et pourtant c'était la réalité ...

J'adhère à la suite .

Cependant, quand bien même le torchon serait entièrement de la main du corsaire Morande ( comme on l'appelait ), cela ne m'explique pas l'idée saugrenue de l'aseptiser pour le donner à lire à Marie-Antoinette !

.
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 46376
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac - Page 14 Empty Re: Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac

Message par Invité Dim 02 Nov 2014, 14:34

Cosmo a écrit:
Conclusion tout à fait pertinente. La reine était une personne libre et indépendante. On n'ignorait pas, dans son cercle, qu'elle avait pris un amant. La comtesse de Boigne dit bien, dans ses mémoires, qu'il n'était guère douteux pour les intimes que la reine avait "cédé à la passion de M. de Fersen".. Sa réputation était telle, parmi ses intimes, que Besenval et Lauzun n'hésiteront pas à "tenter leur chance" avec elle. Il n'est donc pas si étonnant que Calonne ait pu croire que la reine avait échangé une correspondance clandestine avec le cardinal.


Si l'on veut bien admettre que Marie-Antoinette ait pu avoir des sentiments pour Fersen, qu'il y ait eu plus à la rigueur, mais ce que tu écris là,  Cosmo, signifie tout simplement que Marie-Antoinette avait eu des amants avant Fersen et même Lauzun !!! Donc avant 1775 !!! Puisque selon Evelyn, la relation de Marie-Antoinette et Fersen s'établit entre 1778 et 1783. Lauzun n'a pas tenté sa chance à cause de Fersen. Celui-ci écrit même à son père en Amérique qu'il passe par Lauzun pour écrire à la Reine car plus favori que lui auprès d'Elle.
Qu'en conclure ? Marie-Antoinette avait un paquet d'amants avant de s'arrêter définitivement sur Fersen ? Shocked C'est ce que tu sembles croire, Cosmo. Ou alors si tu te tiens au seul Fersen, tu te contredis...

Même Eléonore semble un peu perplexe devant ta conclusion...

Inutile de rajouter ce qu'il faut penser du témoignage de la comtesse de Boigne... boudoi29 Elle se retrouve au courant de ce qui se passait dans l'intimité de Marie-Antoinette avant même sa naissance... :Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac - Page 14 2028181902

La Reine était une personne libre et indépendante, oui Smile ... mais pas une débauchée, voyons ! Shocked

Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac - Page 14 Empty Re: Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac

Message par Mme de Sabran Dim 02 Nov 2014, 14:45

Majesté a écrit:
Si l'on veut bien admettre que Marie-Antoinette ait pu avoir des sentiments pour Fersen, qu'il y ait eu plus à la rigueur, mais ce que tu écris là,  Cosmo, signifie tout simplement que Marie-Antoinette avait eu des amants avant Fersen et même Lauzun !!! Donc avant 1775 !!!

Euh non, je ne lis pas cela quant à moi. Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac - Page 14 3826491292

Cosmo écrit que le cercle d'intimes de Marie-Antoinette ne doutait pas qu'elle ait accordé ses faveurs à Fersen .
A Fersen, pas à d'autres .

Mais d'autres ont espéré dès lors . Voire se sont permis un comportement parfaitement déplacé .

.
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 46376
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac - Page 14 Empty Re: Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac

Message par Invité Dim 02 Nov 2014, 15:04

Ai-je donc extrapolé cette phrase :
"Sa réputation était telle, parmi ses intimes, que Besenval et Lauzun n'hésiteront pas à "tenter leur chance" avec elle" ?
Sa réputation est le refflet de l'estime qu'on Lui porte... et donner raison à l'attitude de Rohan d'avoir cru les mots de la Lamotte me révulse...
Consciente de cela, Marie-Antoinette réagissait :
"Souvenez-vous qu'on n'emploiera pas un grain de poison contre moi. Les Brinvilliers ne sont pas de siècle-ci : on a la calomnie qui vaut beaucoup mieux pour tuer les gens ; et c'est par elle qu'on me fait périr."

Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac - Page 14 Empty Re: Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac

Message par Mme de Sabran Dim 02 Nov 2014, 15:14

Constater que Rohan a pu y croire n'est pas lui donner raison .  Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac - Page 14 3826491292
Personne ne donne raison à Rohan; au contraire tout le monde déplore son imbécillité gravissime .

Mais regarde, hier je citais Marie-Thérèse qui écrivait à Vermond que sa fille courait à sa perte .   Marie-Antoinette n'avait pas le souci primordial de sa réputation qu'elle croyait inattaquable, en toute bonne conscience .

Toute jeunette, elle est flirt, elle est coquette . Rien de criminel. Elle commence par rire des médisances, avant d'en pleurer amèrement par la suite ... 

.
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 46376
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac - Page 14 Empty Re: Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac

Message par Invité Dim 02 Nov 2014, 18:55

Mme de Sabran a écrit:
Majesté a écrit:
Si l'on veut bien admettre que Marie-Antoinette ait pu avoir des sentiments pour Fersen, qu'il y ait eu plus à la rigueur, mais ce que tu écris là,  Cosmo, signifie tout simplement que Marie-Antoinette avait eu des amants avant Fersen et même Lauzun !!! Donc avant 1775 !!!

Euh non, je ne lis pas cela quant à moi.  Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac - Page 14 3826491292

Cosmo écrit que le cercle d'intimes de Marie-Antoinette ne doutait pas qu'elle ait accordé ses faveurs à Fersen .
A Fersen, pas à d'autres .

Mais d'autres ont espéré dès lors . Voire se sont permis un comportement parfaitement déplacé .

.

Merci Eléonore. Smileàè-è\': Smileàè-è\': Smileàè-è\':

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac - Page 14 Empty Re: Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac

Message par Mme de Sabran Dim 02 Nov 2014, 19:01




Ah, je t'ai donc bien compris ! :n,,;::::!!!:
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 46376
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac - Page 14 Empty Re: Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac

Message par Invité Dim 02 Nov 2014, 19:58

Je reviens sur sa réputation auprès de ses intimes. Ils pensent tous qu'Elle a Fersen pour amant si l'on se fie à la démonstration de Cosmo:
Lauzun pense avoir sa chance car Marie-Antoinette a cette réputation. Nous sommes d'accord que Lauzun tente son coup vers 1775, non ?
Et Fersen était déjà l'amant de Marie-Antoinette à cette date ? Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac - Page 14 Icon_eek
C'est aller contre les recherches d'Evelyn !
Cette réputation qu'a Marie-Antoinette est bien due à son côté jeune et jolie femme qui teste Ses armes de séduction. Elle a vingt ans. Ce sur quoi vont ensuite broder Ses ennemis... à la cour d'abord.
Que Fersen fut son amant n'a strictement rien à voir puisqu'Elle aurait cette réputation avant d'en tomber amoureuse vers 1778.

Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac - Page 14 Empty Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac

Message par Roi-cavalerie Dim 01 Fév 2015, 13:03

Chers amis,

Ayant récemment relu le sujet  "Les lettres de Calonne à la duchesse de Polignac", il m'est apparu que, dans la transcription que Lucius avait eu l'éminent mérite de nous faire de la lettre du 25 février 1789 ( page 22 du sujet en question), le Post Sriptum joint  ne correspond vraisemblablement pas à celle-ci mais sans doute à une autre lettre que Calonne a du écrire à la duchesse à l’automne 1787. Il s’agit peut être de celle du 1er octobre 1787 qui se trouve dans les Calonne’s papers mais dont la copie est quasiment illisible. Je dis que ce post scriptum a été écrit à l’automne 1787 car Calonne évoque la présence encore effective aux affaires de Loménie de Brienne (avril 1787- 24 aout 1788) et par ailleurs fait manifestement référence à un évènement qui apparait récent puisqu'il écrit "vient de faire faire au roi" laissant à penser à l'exil du Parlement à Troye ( 10 aout au 28 septembre 1787) suggéré au roi par le ministre.

Par ailleurs, l’objet de ce PS porte sur la meilleure façon de faire prendre connaissance au roi de la requête qu’il vient de lui écrire et de l’appui que pourrez lui apporter la duchesse dans cette circonstance.  Il s’agit sans doute, car les dates et les termes de la lettre en question correspondent, du document intitulé Requête au Roi adressée à Sa Majesté par M de Calonne, ministre d’état à Londres  MDCCLXXXVII  qui est paru à  Paris au mois d’octobre 1787.  

Pour mémoire voici la transcription du PS en question:

"J'ai écris ma lettre, madame la duchesse, de manière que si vous étiez dans le cas de la montrer, vous le puissiez. Ma requête est ma dernière ressource je suis sûr de l'effet qu'elle produira dans le public et chez l'étranger. Si cet effet ne soutient pas le courage de mes amis, il en imposera, et en vérité on ne gagne rien à paraître craindre. Je vous demande en grâce, constante amie, de faire en ce moment décisif tous ce que vous pourrez sans vous compromettre. Vous trouverez de l'énergie et de l'âme dans ma requête vous pouvez en faire l'éloge et trouver les preuves claires puisqu'elles lesont. Il paraîtrait fort simple que vous preniez le parti de quelqu'un pour qui vous avez toujours montré beaucoup d'intérêt lorsqu'il fait voir à tout l'univers qu'il est malheureux sans être coupable. Animez, je vous prie, monsieur le comte d'Artois. Je lui écris et je l'engage à remettre ma requête au Roi. Il faut bien que de manière ou d'autre elle lui parvienne puisqu'elle doit être publique. Mais ce qui serait essentiel c'est qu'il puis[se] la lire avant qu'on lui en parla, et qu'il fut prévenu contre. C'est pourquoi je voudrais que M. le comte d'Artois la lui remît aussitôt après qu'il la reçût de moi, soit par vous si vous le voulez lui donner le paquet, soit par la voie ordinaire si vous le préférez. Je voudrais que personne ne fût encore à voir la cette requête avant le Roi, et que Sa Majesté eut son exemplaire 24 heures avant ceux que je ferai remettre aux ministres. Expliquez cela je vous prie à M. le comte d'Artois et vous même ne montrez à personne l'exemplaire que je vous envoie avant le moment de la distribution pour la Cour. Je n'ose pas en adresser un à la Reine ; elle [rature] peut être mauvais à cause de la manière dont je traite l'archevêque il est cependant certain qu'un jour viendra qu'elle en sera très mécontente et qu'elle [effacé] qu'il sacrifie toute à son ambition… ... il faudrait le lui prédire.

D'ailleurs il me paraît impossible que ce principal ministre se soutienne ; à la manière dont il se conduit et dont il conduit les affaires. Ce qu'il vient de faire faire au Roi vis à vis du parlement
achève de détruire toute considération et .... impéritie sur impéritie. Ma requête le mettra au désespoir parce qu’elle le démasque : mais il aura beau faire il n'en détruira pas l'effet qui sera plus fort que lui. Il ne s'agit que d'aider dans les  1er moments surtout en la prônant un peu, ou même beaucoup. Vous voyez madame la duchesse combien je compte toujours sur vos bontés, sur votre amitié. Ah ! Si je n’y  omptais pas je serais trop malheureux. Je n’oublierai jamais la douceur des moments que je passais avec vous, l'impression qu'ils m'ont fait ne s'affaiblira pas  ni par le temps ni par l'éloignement. Jugez de mes regrets ; adoucissez-les en m'assurant quelquefois que vous êtes toujours la même pour moi. Oh oui, j'en suis sûr il n'est pas en vous de changer.
Adieu, adieu, madame la duchesse, je vous assure que si le roi lit il sera touché : il faut que le Roi lise …... [pointillés dans le texte] Je voudrai offrir mes hommages à mad votre fille, à madame de Chalons (?), à la comtesse Diane …. [dans le texte] mille tendresses à M de Polignac et à .....M d’Adhémar....”


Bien à vous tous. Roi-cavalerie
Roi-cavalerie
Roi-cavalerie

Messages : 552
Date d'inscription : 20/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac - Page 14 Empty Re: Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac

Message par Invité Dim 01 Fév 2015, 14:04

Merci cher Roi-Cavalerie ! Heureuse de vous revoir parmi nous et toujours accompagné de messages plus que fouillés ! Un grand merci ! :n,,;::::!!!:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac - Page 14 Empty Re: Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac

Message par Roi-cavalerie Dim 01 Fév 2015, 21:14

Merci de votre sympathique message, chère Reinette, je ne vous ai pas quittés et je suis régulièrement les travaux toujours intéressants de ce forum me réservant d'intervenir lorsque je peux apporter ma petite pierre à vos débats.

Amitiés. Roi-cavalerie
Roi-cavalerie
Roi-cavalerie

Messages : 552
Date d'inscription : 20/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac - Page 14 Empty Re: Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac

Message par Invité Dim 01 Fév 2015, 21:25

Vos petites pierres nous ravissent ! Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac - Page 14 Empty Re: Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac

Message par Mme de Sabran Lun 02 Fév 2015, 15:09




Vous avez très certainement raison, cher Roi-cavalerie . Very Happy

Roi-cavalerie a écrit:

Par ailleurs, l’objet de ce PS porte sur la meilleure façon de faire prendre connaissance au roi de la requête qu’il vient de lui écrire

La " Requête " , pendant quelques semaines, fut le livre " dont on parle ", aussi bien en Angleterre qu'en France, écrit Lacour-Gayet.

La " requête au Roi " de M. de Calonne est arrivée
, note Arthur Young, le 17 octobre, dans son " Voyage en France ", et tout le monde la discute. Il n'y avait dans la compagnie qu'une opinion et la voici : c'est que l'on était à la veille de quelque grande révolution dans le gouvernement .

Beaucoup de commentaires, pas mal de pamphlets, ce n'était pas négligeable pour un réfugié qui rongeait son frein. Mais une ligne du roi aurait mieux fait son affaire : est-il utile de dire qu'il l'attendit en vain ?


( Robert Lacour-Gayet : Calonne, financier réformateur contre révolutionnaire 1734-1802 ).

.
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 46376
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac - Page 14 Empty Re: Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 14 sur 15 Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum