Le Deal du moment : -50%
-50% sur les sacs à dos pour ordinateur ...
Voir le deal
19.99 €

Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu

+6
Mr de Talaru
Gouverneur Morris
Mr ventier
Calonne
La nuit, la neige
Mme de Sabran
10 participants

Page 5 sur 12 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10, 11, 12  Suivant

Aller en bas

Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu - Page 5 Empty Alexandre Duval; Jacques Marie Boutet de Monvel : La jeunesse du duc de Richelieu, ou le lovelace français : 1797.

Message par charenton Jeu 17 Aoû 2023, 23:45

Alexandre Duval; Jacques Marie Boutet de Monvel : La jeunesse du duc de Richelieu, ou le lovelace français

: comédie en prose et en 5 actes ; présentée, pour la 1. fois, au Théâtre de la République, en nivôse, an V (Paris : Barba, 5. année de la République [1797]).


http://theatre1789-1815.e-monsite.com/pages/pieces-gens-et-lieux/les-gens-acteurs-auteurs-et-autres/les-principaux-auteurs-dramatiques/duval-alexandre-1767-1842.html


Gallica.
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k849153


Remarquez que c'est encore Barba, le libraire du Palais-Royal l'éditeur
charenton
charenton

Messages : 1017
Date d'inscription : 23/02/2022
Age : 74
Localisation : 75012 PARIS

Revenir en haut Aller en bas

Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu - Page 5 Empty Le frère de Richelieu mort en duel

Message par charenton Sam 19 Aoû 2023, 00:19

Le frère de Richelieu, Henri du Plessis de Richelieu,  mort en duel. C'est dans le fameux épisode d'Angoulème, en 1619.
où Richelieu entre dans sa belle carrière.

Le Traité d’Angoulême,  -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Pierre Paul Rubens, dans une des 24 illustrations de la vie de Catherine de Médicis pour le Palais de Luxembourg, a bien peint dans l'humeur du Temps
Le Traité d’Angoulême, le 30 avril 1619.
Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu - Page 5 031
https://collections.louvre.fr/ark:/53355/cl010060832
Le cardinal de Lavalette (1573-1642) présente à la Reine le dieu Mercure qui tient une branche d'olivier,
symbole de la paix. A gauche de la Reine se tient le Cardinal de la Rochefoucault (1558-1645.)

(Wikipedia)Louis de Nogaret d'Épernon, dit le « cardinal de La Valette », né le 8 février 1593 à Angoulême et mort le 28 septembre 1639 à Rivoli, est un militaire et homme d'Église français. Il est archevêque de Toulouse et lieutenant général des armées du roi.Il est grand aumonier du Roi Louis XIII.
Il est le fils du duc d'Epernon l'ultra fidèle de la Reine qui la mit en sécirité à Angoulème car il est aussi gouverneur d'Angoulème.

(Wikipedia) François de La Rochefoucauld, né le 8 décembre 1558 à Paris et décédé le 14 février 1645 à Paris, est un prélat français, grand promoteur des réformes tridentines dans l'Église catholique de France.
En mars-avril 1619, il participe avec Philippe de Béthune et le père de Bérulle, aux négociations entre Marie de Médicis, réfugiée à Angoulême auprès du duc d'Épernon, et son fils Louis XIII, lors des « guerres de la mère et du fils », qui aboutissent à un accord le 30 avril.
Il devient également le parrain de la princesse Henriette-Marie de France, futur reine anglaise.

Mort du frère de Richelieu     -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Voilà le détails:
1-Mémoires de Richelieu. Tome 1 in collection des mémoires relatifs  à l’histoire de France. Gallica
Livre IX. 1618.

...Richelieu, son frère, le marquis de Richelieu, et son beau-frère,  de Pont-Courlay reçoivennt l’ordre d’aller à Avignon
Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu - Page 5 00110

Livre X. 1619.
p.536 et suiv. Richelieu et la Reine à Angoulème
Le duc d’Epernon ramène la Reine-mère à Angoulème. Richelieu reçoit ordre du Roi d’aller trouver la Reine-Mère, la calme et conclue un traité. La reine a donné divers gouvernement dont celui d’Angers au frère de Richelieu, le marquis de Richelieu,  Le capitaine des gardes de la Reine, le maquis de Mony,  trouva l’occasion de revendiquer fort ce gouverneent d’Angers. Ce qui irrita le frère de Richelieu qui le voulu voir l’épée à la main. Dans la rue, le frère de richelieu se bat avec le marquis de Thémines et est tué.
p 555.556.
Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu - Page 5 Captur21
Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu - Page 5 00310
Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu - Page 5 00410


2-Siri, Vittorio (1608-1685). Auteur du texte. Mémoires secrets,
tirés des archives des souverains de l'Europe, contenant le règne
de Louis XIII. Partie 19 / . Ouvrage traduit de l'italien. 1774-1784. Gallica.


p.160 début du récit d’Angoulème.
p.204.206 Le marquis de Thémines cherche le marquis de Richelieu, le provoque et le tue. Le gouvernement d’Angers fut donné au chevalier de la Porte, de l’Ordre de Malte, et oncle de l’évêque de Richelieu, par la mère de celui-ci.
Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu - Page 5 00510
Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu - Page 5 00610
Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu - Page 5 00710
Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu - Page 5 Captur22


wiki
https://fr.wikipedia.org/wiki/Henri_du_Plessis_de_Richelieu

Roland Mousnier. L'homme rouge ou La vie du cardinal de Richelieu: 1585-1642 est le livre qui:
1- est pour Richelieu
2--inclu les travaux des meilleurs spécialistes.
3- inclu à chaque fois la description de comment fontionne, l'entourage de Richelieu, ce qu'est un prévot de l'Hotel, ceci cela.
Idéal pr un scolaire qui veut tt savoir d'un coup.


Dernière édition par charenton le Mer 31 Jan 2024, 16:46, édité 1 fois
charenton
charenton

Messages : 1017
Date d'inscription : 23/02/2022
Age : 74
Localisation : 75012 PARIS

Revenir en haut Aller en bas

Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu - Page 5 Empty l’Abbaye aux Dames de Saintes & le maréchal duc de Richelieu

Message par charenton Sam 19 Aoû 2023, 10:33

Le Maréchal est possésseur de terres, droits, etc. en Aunis Saintonge, du coté de Brouage, par exemple, s'est retrouvé en procès  avec ces Dames de Saintes, fort avisées à la défense de leurs biens.
Voilà une belle thèse: Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu - Page 5 309649167

Thèse d’Histoire présentée par Allan TISSOT
Une abbaye de renom à l’époque moderne : l’Abbaye aux Dames de Saintes (fin du XVe siècle – début XIXe siècle)


https://theses.hal.science/tel-00909678/document

On parle du Maréchal de Richelieu.

PS:Traces des problèmes du maréchal de Richelieu in Gallica
charenton
charenton

Messages : 1017
Date d'inscription : 23/02/2022
Age : 74
Localisation : 75012 PARIS

Revenir en haut Aller en bas

Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu - Page 5 Empty Re: Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu

Message par Comte d'Hézècques Dim 20 Aoû 2023, 18:50

charenton a écrit:[h4]La Chambre à coucher, ou Une demi-heure de Richelieu

Une demi-heure de Richelieu, et on est épuisé ! Eventaille Laughing

_________________
« elle dominait de la tête toutes les dames de sa cour, comme un grand chêne, dans une forêt, s'élève au-dessus des arbres qui l'environnent. »
Comte d'Hézècques
Comte d'Hézècques

Messages : 4360
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 43
Localisation : Pays-Bas autrichiens

Revenir en haut Aller en bas

Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu - Page 5 Empty Re: Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu

Message par charenton Dim 20 Aoû 2023, 19:47

Laughing  affraid
Il est possible que le maréchal fut dopé parfois ...
Sur le site
dumaspere. com
On trouve, entre mille trésors, dont les "Mes Mémoires" qu'il faut absolument lire, car on dit que c'est le meilleur de Dumas Père,
http://dumaspere.com/pages/bibliotheque/sommaire.php?lid=m3


dans  son livre "Grand Livre de Cuisine":

Brillat-Savarin. Nous laissons la parole à l'illustre professeur, pour ne rien ôter ni ajouter à son style :
« Il est bien que tout le monde sache que si l'ambre, considéré comme parfum, peut être nuisible aux profanes qui ont les nerfs délicats, pris intérieurement il est souverainement tonique et exhilarant ; nos aïeux en faisaient grand usage dans leur cuisine et ne s'en portaient pas plus mal.
« J'ai su que le maréchal de Richelieu, de glorieuse mémoire, mâchait habituellement des pastilles ambrées, et pour moi, quand je me trouve dans quelqu'un de ces jours où le poids de l'âge se fait sentir, où l'on pense avec peine et où l'on se sent opprimé par une puissance inconnue, je mêle avec une forte tasse de chocolat, gros comme une fève d'ambre pilé avec du sucre, et je m'en suis toujours trouvé à merveille. Au moyen de ce tonique, l'action de la vie devient aisée, la pensée se dégage avec facilité et je n'éprouve pas l'insomnie qui serait la suite infaillible d'une tasse de café à l'eau prise avec l'intention de produire le même effet
. Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu - Page 5 1f4aa

si non est vero .....!
charenton
charenton

Messages : 1017
Date d'inscription : 23/02/2022
Age : 74
Localisation : 75012 PARIS

Revenir en haut Aller en bas

Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu - Page 5 Empty Richelieu & le père de Dumad Père & le Tribunal des Maréchaux de France

Message par charenton Lun 21 Aoû 2023, 08:04

in "Mes Mémoires" de Dumas Père, au début
http://dumaspere.com/pages/bibliotheque/chapitre.php?lid=m3&cid=2

Mon grand-père, habitué à la vie aristocratique de Versailles, avait peu de goût pour l'existence qu'il menait aux colonies. D'ailleurs, sa femme, qu'il aimait beaucoup, était morte en 1772 ; et, comme elle était chargée de tous les détails de l'habitation, l'habitation, depuis sa mort, allait perdant tous les jours de sa valeur. Le marquis fit un bail de cette habitation moyennant une redevance qui devait être exactement payée, et revint en France.
Ce retour eut lieu vers 1780 ; mon père avait donc alors dix-huit ans.
Au milieu de l'élégante jeunesse de cette époque, parmi les La Fayette les Lameth, les Dillon, les Lauzun, qui furent tous ses camarades, mon père vivait en vrai fils de famille. Beau de visage, quoique son teint de mulâtre donnât un caractère étrange à sa physionomie, élégant comme un créole, admirablement fait à l'époque où c'était un avantage d'être bien fait, avec des pieds et des mains de femme ; prodigieusement adroit à tous les exercices du corps, un des meilleurs élèves de Laboissière, le premier maître d'escrime du temps ; luttant de force, d'adresse et d'agilité avec Saint- Georges, qui, âgé de quarante-huit ans, avait toutes les prétentions d'un jeune homme et justifiait toutes ces prétentions, mon père devait avoir et eut une foule d'aventures, dont nous rapporterons une seule qui, par son caractère d'originalité, mérite cette exception.
En outre, un nom illustre s'y rattache, et, soit au théâtre, soit dans mes romans, ce nom s'est présenté si souvent sous ma plume, que c'est presque un devoir pour moi d'expliquer au public d'où vient ma sympathie pour ce nom.
Le marquis de la Pailleterie avait été compagnon du duc de Richelieu, plus vieux que lui de quatorze ans, à l'époque où celui-ci, sous les ordres du marquis d'Asfeld, commandait une brigade au siège de Philipsbourg : ce devait être en 1738.
Mon grand-père était alors premier gentilhomme de M. le prince de Conti.
M. le duc de Richelieu était, comme on sait, du côté de son grand-père, qui se nommait Vignerot, d'assez médiocre naissance.
Il avait inutilement changé en d le t qui termine ce nom et invoqué une origine anglaise pour dérouter les chercheurs de filiation. Les limiers héraldiques prétendaient que le susdit Vignerot avec un t, et non avec un d, était tout bonnement un joueur de luth, lequel avait séduit la nièce du grand cardinal, comme Abeilard la nièce du chanoine Fulbert, et qui, plus heureux qu'Abeilard étant resté au complet, l'avait épousée après l'avoir séduite.
Le maréchal, qui, au reste, à cette époque, n'était pas encore maréchal, Vignerot par son père, n'était Richelieu que par sa grand-mère ; ce qui ne l'avait pas empêché d'épouser, en premières noces, mademoiselle de Noailles et, en secondes, mademoiselle de Guise, alliance, nous parlons de la dernière, alliance qui l'apparentait avec la maison impériale d'Autriche et le faisait cousin du prince de Pont et du prince de Lixin.
Or, il arriva qu'un jour que le duc de Richelieu avait été de tranchée, et que, selon son habitude, il ne s'était pas ménagé, il arriva, dis-je, qu'il revenait au camp avec mon grand-père, et suivait la chaussée, tout couvert de sueur et de boue.
MM. les princes de Pont et de Lixin se promenaient sur cette même chaussée ; le duc, pressé de rentrer chez lui pour changer de tout, passa près d'eux au galop et en les saluant.
- Oh ! oh ! dit le prince de Lixin, c'est vous, mon cousin ? Vous voilà bien crotté ; vous l'êtes un peu moins cependant, depuis que vous avez épousé ma cousine.
M. de Richelieu arrêta court son cheval, mit pied à terre, invita mon grand père à en faire autant, et, s'avançant vers le prince de Lixin :
- Monsieur, lui dit-il, vous m'avez fait l'honneur de m'adresser la parole.
- Oui, monsieur le duc, répondit le prince.
- Je puis, je crois même, avoir mal entendu ce que vous m'avez fait l'honneur de me dire. Vous plairait-il de me répéter les mêmes paroles sans y changer une syllabe ?
Le prince de Lixin s'inclina en signe d'acquiescement et répéta mot pour mot la même phrase qu'il avait déjà prononcée.
Elle avait un tel caractère d'insolence, qu'il n'y avait pas d'arrangement possible. M. de Richelieu salua M. de Lixin et mit l'épée à la main.
Le prince en fit autant.
Le prince de Pont se trouva naturellement le témoin de son frère le prince de Lixin, et mon grand-père celui du duc de Richelieu.
Au bout d'une minute, M. de Richelieu passait son épée au travers du corps du prince de Lixin, lequel tomba raide mort entre les bras du prince de Pont.
Quarante-cinq ans s'étaient passés depuis cet événement. M. de Richelieu, doyen des maréchaux de France, avait été nommé le président du tribunal du point d'honneur en 1781, à l'âge de quatre-vingt-cinq ans.
Il en avait donc quatre-vingt-sept quand arriva l'anecdote que nous allons raconter.
Mon père avait vingt-deux ans.
Il se trouvait, un soir, en grand négligé, au théâtre de la Montansier, dans la loge d'une créole fort belle et fort en réputation à cette époque. Soit à cause de la grande popularité de la dame, soit à cause de son négligé, il se tenait sur le derrière de la loge.
Un mousquetaire qui, de l'orchestre, avait reconnu la dame, se fit ouvrir la loge, et, sans demander autrement la permission, vint s'asseoir auprès d'elle et commença d'entamer la conversation.
- Pardon, monsieur, dit la dame l'interrompant aux premiers mots qu'il prononça, mais il me semble que vous ne remarquez pas assez que je ne suis pas seule.
- Et avec qui donc êtes-vous ? demanda le mousquetaire.
- Mais avec monsieur, je pense, répliqua la dame en indiquant mon père.
- Oh ! pardon ! dit le jeune homme, je prenais monsieur pour votre laquais.
Cette insolence n'était pas plus tôt lâchée, que l'impertinent mousquetaire, lancé comme par une catapulte, allait tomber au milieu du parterre.
Cette chute, à laquelle personne ne s'attendait, produisit un grand tumulte.
Elle intéressait non seulement celui qui tombait, mais encore ceux sur qui il tombait.
Le parterre était debout à cette époque, et n'eut, par conséquent, pas besoin de se lever ; il se retourna, en poussant de grands cris, vers la loge d'où avait été lancé le mousquetaire.
Mon père, qui s'attendait aux suites qu'une pareille affaire devait naturellement avoir, sortit à l'instant même de la loge pour attendre son adversaire dans le corridor. Mais il n'y trouva qu'un officier de la connétablie qui le toucha de sa baguette d'ébène à pomme d'ivoire, en lui annonçant qu'au nom de messeigneurs les maréchaux de France, il s'attachait à sa personne.
C'était la première fois que mon père avait affaire à la connétablie. Elève à Saint-Domingue, où il n'y avait aucun tribunal de maréchaux, il n'était pas au courant des pratiques de l'institution.
- Pardon, monsieur, dit-il au garde : vous venez de m'annoncer, je crois, que vous vous attachiez à ma personne ?
- J'ai eu cet honneur, monsieur, répondit le garde.
- Voudriez-vous avoir la bonté de m'expliquer ce que cela veut dire ?
- Cela veut dire, monsieur, que, de ce moment à celui où le tribunal du point d'honneur aura décidé de votre affaire, je ne vous quitterai plus.
- Vous ne me quitterez plus ?
- Non, monsieur.
- Comment, vous allez me suivre ?
- Oui, monsieur.
- Partout où j'irai ?
- Partout.
- Même chez madame ?
Le garde s'inclina avec une politesse exquise.
- Même chez madame, répondit-il.
- Même chez moi ? continua mon père.
- Même chez vous.
- Dans ma chambre ?
- Dans votre chambre.
- Oh ! c'est trop fort, cela !
- C'est ainsi, monsieur.
Et le garde s'inclina avec la même politesse que la première fois.
Mon père avait bien envie de se débarrasser du garde de la connétablie comme il s'était débarrassé du mousquetaire. Mais toutes les réponses et même les injonctions que nous venons de rapporter lui avaient été faites avec une telle courtoisie, qu'il n'y avait pas moyen de se fâcher.
Mon père reconduisit la dame jusqu'à sa porte, la salua aussi respectueusement que le garde de la connétablie l'avait salué lui-même, et ramena chez lui le délégué de MM. les maréchaux de France.
Celui-ci s'installa dans son appartement, sortant avec lui, ne le quittant pas plus que son ombre.
Trois jours après, mon père fut assigné à comparaître devant M. le duc de Richelieu, qui alors habitait le fameux pavillon de Hanovre.
On sait que les Parisiens avaient baptisé ainsi l'hôtel que M. de Richelieu avait fait bâtir au coin du boulevard et de la rue Louis-le-Grand, parce qu'ils prétendaient, et peut-être n'était-ce pas sans raison, que la guerre de Hanovre en avait fait les frais.
Mon père s'appelait alors le comte de la Pailleterie ; – nous dirons bientôt à quelle occasion il renonça à ce nom et à ce titre. Ce fut donc sous ce nom et sous ce titre que mon père fut annoncé chez le maréchal.
Ce nom éveilla un double souvenir dans l'esprit et dans le coeur du vainqueur de Mahon.
- Oh ! oh ! dit-il, en se renversant dans son fauteuil, seriez-vous par hasard le fils du marquis de la Pailleterie, un ancien ami à moi, qui fut, pendant le siège de Philipsbourg, mon témoin dans le duel où j'eus le malheur de tuer le prince de Lixin ?
- Oui, monseigneur.
- Alors, m'sieu – c'était la manière du duc de Richelieu de prononcer le mot monsieur-, vous êtes le fils d'un brave gentilhomme, vous devez avoir raison ; contez-moi votre affaire.
Mon père raconta l'événement tel que nous venons de le raconter nous même.
Il y avait, entre cette affaire et celle de M. de Richelieu avec son cousin une trop grande analogie pour que le maréchal n'en fût point frappé.
- Oh ! oh ! fit-il, et vous affirmez que cela s'est passé ainsi, m'sieu ?
- Sur ma foi de gentilhomme, monseigneur.
- Il vous faut une réparation alors, et, si vous voulez aujourd'hui m'accepter pour témoin, je serai enchanté de vous rendre à mon tour le service que m'sieu votre père m'a rendu, il y a tantôt quarante-six ou quarante-sept ans.
Comme on le comprend bien, mon père accepta cette offre, qui sentait son Richelieu des pieds à la tête.
La rencontre eut lieu dans le jardin même du pavillon de Hanovre : l'adversaire de mon père reçut un coup d'épée à travers l'épaule.
Cette aventure devait réunir les deux vieux amis ; le duc de Richelieu demanda au fils des nouvelles du père et apprit que le marquis de la Pailleterie, après avoir habité Saint-Domingue pendant près de vingt ans, était revenu en France et habitait maintenant Saint-Germain-en-Laye.
Une invitation fut envoyée au marquis de la Pailleterie de venir voir le duc au pavillon de Hanovre.
Comme on pense bien, mon grand-père n'y manqua point. Ces deux héros de la Régence parlèrent longuement de leurs campagnes et de leurs amours ; puis, au dessert, la conversation tomba sur mon père, et il fut convenu que le maréchal saisirait la première occasion qui se présenterait de placer dans l'armée le fils de son vieil ami.
Il était écrit que la carrière militaire de mon père s'ouvrirait sous de moins illustres auspices.

Lisez Mes Mémoires de Dumas Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu - Page 5 1123740815  ....
charenton
charenton

Messages : 1017
Date d'inscription : 23/02/2022
Age : 74
Localisation : 75012 PARIS

Revenir en haut Aller en bas

Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu - Page 5 Empty des Richelieu dans les archives Clerambault

Message par charenton Mer 23 Aoû 2023, 12:17

« Minutes du Recueil pour servir à l'histoire de l'Ordre et des commandeurs, chevaliers et officiers de l'Ordre du Saint-Esprit, par Clairambault, »


Pour apprecier la vie du maréchal de Richelieu, il faut bien connaitre ce qu'il en advient de la famille à partir de la mort du Cardinal de Richelieu.
Le père de Richelieu hérite; Mais il a un frère un peu turbulent. Il sont, avec la duchesse d'Aiguilon mère, dans l'entourage de la Reine mère, avec leurs épouses aussi.
La Reine se debat pour garder le royaume malgré les frondes des Grands et du Parlement.
Leurs biens et revenus sont convoités jusque par Condé.
Le père de Richelieu gère soit par des procès, soit par des accomodements de revenus en compagnie du Marquis de Richelieu qui peuvent aller jusqu'à uu peu de fraude. (cf Saujon par Pierre Bouchoulle.)

L.F. A du de Richelieu est Chevalier du Saint-Esprit  fut fait chevalier de l'ordre du Saint-Esprit le 1er janvier 1729

qq informations:

p.42. Cérémonie des Commandeurs et Chevaliers de l'Ordre du Saint-Esprit. Tous les détatils; pas de Richelieu
p.64. vue Reception dans le Chapelle de Versailles
p. 65.                         sous Louis XV.

p. 164. Mémoire incomplet au Roi des Pairs, s;d., contre le Parlement à propos de Richelieu.
p.168. Arrêt du Grand Conseil concernant L.-F.-A. Duplessis, duc de Richelieu et de Fronsac (14 juin 1715), impr., in-fol ; sitôt la mort de son père, il fait face aux créanciers.
p.170. Marquis de Richelieu contre Agenois.1725.
p.175. Bernaville. 2 nov 1711 (Bastille). Santé de Fronsac. Prie sa mère la duchesse de R. de retirer le valet;
p. 176.Bernaville.17 no 1711. visiteduc, duchesse et femme "chez moi".
p.  179.16 juin1712.mot de Bernaville + reponse du duc de Fronsac à la main. demande grace et se dit pret à la gràce du Roi.
p.180. réponse et avis du duc de Richelieu, le père.
p. 181.Bernaville. 19 juin 1712. Sortie de Monsieur le duc de Fronsac.
p. 182. supplique de l'abesse de Richelieu de Saint-Remy des Landes au Roi.s.d.
p.183. la marquise de Richelieu. 33 oct 1722.
p.184. dessin de Mirebeau à Monsieur de Richelieu.





https://www.europeana.eu/fr/item/9200519/ark__12148_btv1b90010189  ou Gallica

Volumes consacrés à l'histoire de l'Ordre du Saint-Esprit. I-CXX « Minutes du Recueil pour servir à l'histoire de l'Ordre et des commandeurs, chevaliers et officiers de l'Ordre du Saint-Esprit, par Clairambault, » classées dans l'ordre chronologique. LXXXVI Années 1713-1724.

Contient : Romanet (Lettres orig. ou autogr. de Romanet, Dalies de La Tour, de Marle, Le Camus, etc., 1668-1706) ; Oudin (Extr. des lettres de Du Pille au sr Ricaud, 1691) ; Mémoires sur l'usage d'envoyer le collier aux chevaliers éloignés de la Cour et « sur ce qui s'est passé pour la réception du feu roi [Louis Ier d'Espagne], alors prince des Asturies, 1717 » ; Catalogue des jetons frappés pour l'Ordre du Saint-Esprit (avec fig.) ; Marquis de Bedmar (portrait gravé) ; Factum pour Louis de Dreux, marquis de Nancré, contre les religieuses de Sainte-Madeleine de L'Hôpital et de la Maison-Dieu à Caen, impr., pet. in-fol ; « Relation des cérémonies observées à la réception des commandeurs et des chevaliers de l'Ordre du Saint-Esprit. » Impr. Paris, 1724, in-4° ; Formules de serments de l'Ordre du Saint-Esprit, placards impr. in-fol ; Réceptions dans l'Ordre à Versailles (gravures, 1724) ; Le Tonnelier de Breteuil (Claude et Estienne, portraits gravés ; pièces orig. parch., 1403-1406) ; Le Peletier (« Sur le chois que le Roy a fait de M. Le Peletier pour la charge de controlleur general des finances, vers libres » ; vers latins adressés par Santeuil à Claude Le Peletier, impr., 1684, in-fol. ; « Sur le mariage de M. de La Bourdonnaye de Blossac et de Mlle Le Peletier de La Houssaye, épithalame, » impr., in-4° ; épitaphes de Saint-Gervais et des Carmes à Paris) ; Le Peletier de La Houssaye (pièces orig., testaments, état de services etc., 1612-1721) ; Arrêt du Grand Conseil concernant L.-F.-A. Duplessis, duc de Richelieu et de Fronsac (14 juin 1715), impr., in-fol ; « Mémoire pour Anne-Françoise-Louise Boucherat... contre M. d'Agenois, » impr., in-fol ; De Bernaville (Lettres autogr. et autres signées : De Bernaville [Armand-Jean Du Plessis], duc de Richelieu, son fils [Louis-François-Armand] duc de Fronsac, etc., 1711-1721) ; Vue de Mirebeau (crayon) ; Hantecourt (Placet impr., 1700, in-fol.) ; Mémoire sur l'Espagne (1713) ; Lettres autogr. ou orig. d'Uzardy, de la princesse des Ursins, et de Brancas (1713) ; Charles-Philippe de Gourouapa, indien, chevalier de Saint-Michel ; Requête de François Le Fèvre de Caumartin (1722), impr., in-fol ; Marquis de La Farre, chevalier de la Toison-d'Or (1722) ; « Analyse d'une dissertation sur l'indult, par l'abbé Richard, doyen des chanoines de... Sainte-Opportune à Paris... », impr., in-4°
Gallica
charenton
charenton

Messages : 1017
Date d'inscription : 23/02/2022
Age : 74
Localisation : 75012 PARIS

Revenir en haut Aller en bas

Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu - Page 5 Empty abbé puis comte de Richelieu (1639-1665),

Message par charenton Sam 26 Aoû 2023, 11:25

Emmanuel-Joseph de Vignerot du Plessis,

frère des précédents,
Armand-Jean de Vignerot du Plessis, duc de Richelieu (1629-1715), général des galères de France, petit-neveu du cardinal et fils de François de Vignerot ;

Jean-Baptiste Amador de Vignerot du Plessis, frère du précédent, marquis de Richelieu (1632-1662), abbé, puis général et gouverneur du Havre ;

abbé puis comte de Richelieu (1639-1665),

participant à la bataille de Saint-Gothard ;

A Paris le 27.1.1665.

Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu - Page 5 0010


https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5613812m/f61.item.r=richelieu#
charenton
charenton

Messages : 1017
Date d'inscription : 23/02/2022
Age : 74
Localisation : 75012 PARIS

Revenir en haut Aller en bas

Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu - Page 5 Empty Re: Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu

Message par Mme de Sabran Sam 26 Aoû 2023, 11:54


Voici une bien curieuse tournure de phrase : Shocked

Il voulut servir en passant les dames vénitiennes, il s'y échauffa si furieusement, qu'en trois jours il en fut un homme pour son pays ...

Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu - Page 5 506077191

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 54565
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu - Page 5 Empty Re: Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu

Message par charenton Sam 26 Aoû 2023, 13:41

(réponse à Mme de Sabran: imo, il parle comme on condidère un jeune homme qui entre dans la carriere ou une ironie à l'adresse d'un vieux garçon.)

Le père du marechal de Richelieu fait sa vie dans l'entourage de la mère de Louis XIV, régente et Mazarin
Il y a là Madame De Beauvais, si bien vue du jeune roi toute sa vie.
Femme entreprenante à la Cour et lié aux Richelieu d'intrigues.


Voici une introduction de A. Boislisle.

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112215t/f132.item.r=richelieu#

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112215t/f180.item.r=richelieu#


COUSIN (Jules). L’Hôtel de Beauvais, rue Saint Antoine. Paris, Revue universelle des arts, 1864. Un volume in-8 (25,5 cm x 16,5 cm), 108 pp.
https://archive.org/details/lhoteldebeauvais00cous
charenton
charenton

Messages : 1017
Date d'inscription : 23/02/2022
Age : 74
Localisation : 75012 PARIS

Revenir en haut Aller en bas

Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu - Page 5 Empty Re: Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu

Message par charenton Dim 03 Sep 2023, 09:22

Portrait du M.de Richelieu par Nattier; dans l'oeuvre du peintre: 
Par Xavier Salmon qui n'hésite pas à se battre pour ce tableau. Qu'il en soit remercié et distingué.

Jean-Marc Nattier. Paris, 17 mars 1685 - Paris, 7 novembre 1766


Date : 1766
Auteur du texte : Salmon, Xavier


Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu - Page 5 450px-Portrait_of_the_Duke_of_Richelieu_by_Jean-Marc_Nattier

Le 7 novembre 1766, Jean-Marc Nattier s’éteint chez sa fille Madeleine Sophie et son gendre Charles Michel-Ange Challe, rue du Sentier, paroisse Saint-Eustache à Paris. Frappé d’une crise d’hydropisie en juillet 1762, le célèbre portraitiste n’avait dès lors jamais recouvré la santé. En bon père de famille, il fut attentif à mettre en ordre toutes ses affaires. Le 14 août 1762, il rédigeait son testament. Le 27 juin de l’année suivante, l’ensemble de ses dessins, tableaux, estampes, bronzes, porcelaines et livres réunis dans son logement situé au-dessus de la principale porte de l’enclos du Temple, était dispersé à l’encan. En août, il exposait encore trois tableaux au Salon, comme si, cherchant à conjurer la maladie, l’artiste entendait démontrer que la peinture demeurait avec sa famille sa raison de vivre. Le 7 février 1767, Charles Nicolas Cochin prononçait un éloge public devant l’Académie assemblée. D’une inaltérable bonté et d’un attachement tendre pour ses enfants et pour ses amis, l’homme s’était distingué par sa candeur, la pureté et la simplicité de ses moeurs, son exacte probité, son ardeur et son désintéressement pour servir ceux qui lui étaient chers, et par sa douceur et l’égalité de son humeur au sein de son foyer. Parfait honnête homme, bon père et bon ami, ces titres peu brillants et trop vulgairement accordés, Nattier les avait totalement mérités. On devait aussi lui reconnaître la grande impartialité avec laquelle il avait toujours rendu justice au mérite de ses confrères, ainsi que son ardeur et son zèle pour l’avancement des jeunes artistes. Jamais il n’avait terni ses vertus par une basse jalousie. Le choix de Louis Tocqué pour gendre en offrait la preuve la plus évidente. Bien loin de porter envie aux succès des portraitistes célèbres, non content d’une froide admiration pour leurs ouvrages, le maître s’échauffait en leur faveur et manifestait rapidement la plus sincère affection. De tous les succès personnels de Nattier, Cochin n’avait pas non plus fait silence. Élève de l’Académie doué pour le dessin, le jeune artiste décrochait ses premiers lauriers en portraiturant en 1717 le tsar Pierre Ier de Russie et son épouse Catherine. Le 29 octobre 1718, il était reçu à l’Académie avec un tableau d’histoire. Bien qu’il eût manifesté beaucoup de talent dans ce genre, ce fut finalement à l’art du portrait qu’il se dédia entièrement. Les modèles les plus célèbres se disputèrent alors son pinceau, Maurice de Saxe en 1720, Mlle de Clermont en 1729, le duc de Richelieu en 1732, la marquise Crozat du Châtel et sa fille en 1733, le chevalier d’Orléans, Mlles de Rohan et de Canisy et Mme Geoffrin en 1738, la marquise de Flavacourt et sa soeur la marquise de La Tournelle (la duchesse de Châteauroux), ainsi qu’Élisabeth de La Rochefoucauld, duchesse d’Enville, en 1740. Toutes ces oeuvres séduisaient autant par le mérite d’une ressemblance qui savait mentir sans trop s’éloigner de la nature que par les grâces d’une composition ingénieuse où le travestissement rappelait souvent les héros de la peinture d’histoire. Aussi celui que le poète Jean-Baptiste Gresset désignait dès 1737 comme « l’élève des Grâces et le peintre de la beauté », obtint-il dès 1742 la clientèle la plus convoitée, celle de la famille royale. Cette année-là, Madame Henriette, fille de Louis XV et Marie Leczinska, paraissait en Flore. Le succès immédiat de l’oeuvre annonçait vingt années de commandes. Devenu le portraitiste attitré de la famille royale, Nattier n’aurait plus de répit, continuellement invité à fixer les traits des filles de France, mais aussi ceux d’une clientèle française et étrangère toujours plus nombreuse. Représentant le plus brillant du portrait courtisan du règne de Louis XV, le maître demeure encore l’un des plus recherchés.
Xavier Salmon
conservateur général du patrimoine
directeur du département des Arts graphiques du musée du Louvre
Source: Commemorations Collection 2016


site de la BNF
charenton
charenton

Messages : 1017
Date d'inscription : 23/02/2022
Age : 74
Localisation : 75012 PARIS

Revenir en haut Aller en bas

Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu - Page 5 Empty Re: Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu

Message par Comte d'Hézècques Dim 03 Sep 2023, 19:12

charenton a écrit:Portrait du M.de Richelieu par Nattier; dans l'oeuvre du peintre: 
Par Xavier Salmon qui n'hésite pas à se battre pour ce tableau. Qu'il en soit remercié et distingué.

Pourquoi se bat-il pour ce tableau ? Veut-il qu'il retourne au Louvre ?

Voici davantage d'infos sur ce portrait de Richelieu : https://utpictura18.univ-amu.fr/notice/18507-marechal-duc-richelieu-nattier.

_________________
« elle dominait de la tête toutes les dames de sa cour, comme un grand chêne, dans une forêt, s'élève au-dessus des arbres qui l'environnent. »
Comte d'Hézècques
Comte d'Hézècques

Messages : 4360
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 43
Localisation : Pays-Bas autrichiens

Revenir en haut Aller en bas

Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu - Page 5 Empty Re: Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu

Message par charenton Dim 03 Sep 2023, 21:13

Merci; votre fiche utpictura18 est bien & complète.

Elle parle du chateau de Richelieu à la période du Maréchal comme Marie Pierre Terrien aime qu'on en parle suite à son bon livre novateur, Richelieu de Richelieu. XVII-XVIIIe siècle.

Me souviens, c'est avant le regain d'études sérieuses et des biographies actuelles sur Richelieu, le maréchal était piètrement traité par les universitaires égarés hors domaine français, 24/24, nombreux, souvent noyés corps et biens moraux dans le sexe féminin sans issu.Il était reduit ad absurdum.

A coté Y. Salmon se battait comme un beau diable, dans son couloir des tableaux, à faire connaitre en France ce Nattier, ce Richelieu. Quitte a crier un peu dans le desert administratif de la Culture de l'Etat français  Cela faisait plaisir à voir. Je n'en sais pas plus. Depuis je suis Y. Salmon partout ou il passe car il passe souvent un peu en avance sur les autres... Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu - Page 5 1123740815
charenton
charenton

Messages : 1017
Date d'inscription : 23/02/2022
Age : 74
Localisation : 75012 PARIS

Revenir en haut Aller en bas

Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu - Page 5 Empty Le gentilhomme s'occupe du rouge à lèvre. 1745.

Message par charenton Lun 04 Sep 2023, 09:14

Le gentilhomme s'occupe du rouge à lèvre. 1745.



Au logis et dans la rue
Nous la voyons tous les jours,
Et jamais ne l'avons vue.

Ceci est une épigramme, il est vrai, mais que des étran-
gers qui visitèrent Paris en 1733 rapportent comme l'ex-
pression parfaitement juste de ce qu'ils avaient observé eux—
mêmes. Les femmes sensées qui auraient voulu se soustraire
à la mode ne l'osaient pas, dans la crainte de paraitre avoir
des teints de mortes entre tontes ces faces cramoisies. Lors-
que Marie-Thérèse d'Espagne fut amenée en France pour
épouser le Dauphin, en 1745, elle n'avait jamais mis de
rouge. Pans le voyage, on lui fit entendre qu'il en fallait
mettre. Elle dit qu'elle ne le ferait qu'autant que cela lui
serait ordonné par le roi ct la reine. Une délibération eut
lieu à Versailles; tout le monde fut d'avis que le Dauphin
la trouverait trop blême s'il la voyait avec son teint natu-
re. En conséquence, le duc de Richelieu, premier gentil-
homme de la chambre, lui porta, de la part de Leurs
Majestés, la permission de mettre du rouge. Elle obéit in—
continent.



https://heritage.ecoledesponts.fr/ark:/12148/bpt6k31447k/f25.image.r=richelieu?rk=858373;2
charenton
charenton

Messages : 1017
Date d'inscription : 23/02/2022
Age : 74
Localisation : 75012 PARIS

Revenir en haut Aller en bas

Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu - Page 5 Empty Le chateau de Conflans ...... et les Richelieu

Message par charenton Lun 04 Sep 2023, 09:19

charenton
charenton

Messages : 1017
Date d'inscription : 23/02/2022
Age : 74
Localisation : 75012 PARIS

Revenir en haut Aller en bas

Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu - Page 5 Empty La Malmaison ...... et le chateau de Richelieu en Poitou

Message par charenton Lun 04 Sep 2023, 09:31

charenton
charenton

Messages : 1017
Date d'inscription : 23/02/2022
Age : 74
Localisation : 75012 PARIS

Revenir en haut Aller en bas

Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu - Page 5 Empty La Fontaine Gaillon toucha l'Hotel de Richelieu vers les Boulevards à Paris

Message par charenton Lun 04 Sep 2023, 09:43

La Fontaine Gaillon toucha l'Hotel de Richelieu vers les Boulevards.


https://heritage.ecoledesponts.fr/ark:/12148/bpt6k349737/f79.image.r=richelieu?rk=965670;0



Gérard D., si tu nous vois, salut! ....
charenton
charenton

Messages : 1017
Date d'inscription : 23/02/2022
Age : 74
Localisation : 75012 PARIS

Revenir en haut Aller en bas

Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu - Page 5 Empty Le duc de Richelieu, le père du Maréchal et Madame de Maintenon

Message par charenton Lun 04 Sep 2023, 09:49

Le duc de Richelieu, le père du Maréchal et Madame de Maintenon au Marais


https://heritage.ecoledesponts.fr/ark:/12148/bpt6k55683827/f28.image.r=richelieu?rk=1094426;0
charenton
charenton

Messages : 1017
Date d'inscription : 23/02/2022
Age : 74
Localisation : 75012 PARIS

Revenir en haut Aller en bas

Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu - Page 5 Empty L'horloger ANTIDE JANVIER, jurassien, vexe le Gentihomme de la Chambre

Message par charenton Lun 04 Sep 2023, 10:54

charenton
charenton

Messages : 1017
Date d'inscription : 23/02/2022
Age : 74
Localisation : 75012 PARIS

Revenir en haut Aller en bas

Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu - Page 5 Empty Le duc de Chatelet, fils d'Emilie du Chatelet sauvé en 1789 par l'Hotel de Richelieu sur les Boulevards.

Message par charenton Lun 04 Sep 2023, 12:03


Le duc de Chatelet, fils d'Emilie du Chatelet sauvé en 1789 par l'Hotel de Richelieu sur les Boulevards.



Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu - Page 5 280px-R%C3%A9g_Gardes-Fran%C3%A7aises_1691






in Wikipedia
https://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_Marie_Florent_du_Ch%C3%A2telet
charenton
charenton

Messages : 1017
Date d'inscription : 23/02/2022
Age : 74
Localisation : 75012 PARIS

Revenir en haut Aller en bas

Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu - Page 5 Empty 1745. année faste pour le Maréchal duc de Richelieu

Message par charenton Lun 04 Sep 2023, 12:31

1745, année particulièrement faste pour le Maréchal duc de Richelieu.

1-
Dictionnaire des batailles franco-anglaises de la Guerre de Succession d'Autriche
https://numerique.banq.qc.ca/patrimoine/details/52327/2404557?docref=d9G5pZYbvG-5Q5D7SMt1zQ

P. 100 Bataille de Fontenoy. explication vraiment militaire du meilleur aloi moderne.



Puis vint:

2-
La descente en Angleterre conduite par Richelieu avec les Stuart

Henri Stuart, né le 6 mars 1725 à Rome, et mort le 13 juillet 1807, prétendant jacobite aux trônes d'Angleterre, d'Écosse et d'Irlande, et cardinal-duc d'York, est le second fils de Jacques Stuart et de Clémentine Sobieska. Les jacobites, ses partisans, l'ont proclamé à partir de 1788 « Henri IX, roi d'Angleterre, d'Écosse, de France et d'Irlande », mais il était plus couramment nommé le « cardinal-duc d'York ».
A vingt ans, ce Stuart va se mettre à la tête d'une armée de 15.000 hommes pour descendre en Angleterre, sous les ordres du duc de Richelieu, afin de préparer le rétablissement des Stuarts. La défaite de Culloden (27 avril 1746) l'empêche de poursuivre sa route. II retourne Rome, il entre dans les ordres puis est nommé cardinal d'York en 1747.

La revue Les Contemporains, 1 janvier 1908.
https://www.retronews.fr/journal/les-contemporains/01-janvier-1908/1069/4005255/4

https://institut-iliade.com/bonnie-prince-charlie-le-dernier-stuart/


La Mission du Marquis D’égullles en Écosse auprès de Charles-Édouard
https://www.yourphotocard.com/Ascanius/documents/LA%20MISSION%20DU%20MARQUIS%20D'%C3%89GUILLES%20EN%20%C3%89COSSE.pdf
Copier tt le lien et coller dans Google Chrome ou autre.

Dans ce livre, tout est dit et même de l’activité du Maréchal de Richelieu. en fin d'année 1745.
charenton
charenton

Messages : 1017
Date d'inscription : 23/02/2022
Age : 74
Localisation : 75012 PARIS

Revenir en haut Aller en bas

Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu - Page 5 Empty Revue retrospective de Paul Colin. Citations du Mal de Rchelieu

Message par charenton Mar 05 Sep 2023, 07:49

Revue retrospective de Paul Colin. Citations du Mal de Rchelieu



UNE ACTRICE DE -PROVINCE,
DIRECTRICE DE THÉATRE
MADAME DORBIGNY (1776-1791 s)
Par M. le docteur A. CORRE
gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k203796r/f229.item
Richelieu. Dorbigny. Bordeaux. Bayonne

Madame du Barry.
SOUVENIRS DU COMTE D'ESPINCHAL 
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k2037838/f201.item


La Danseuse Camargo 
La demoiselle Cupis de Camargo, cy-devant
danseuse à l'Opéra, demeure rue et porte Saint-
Honoré, près le boulevart.
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k203791v/f332.item

t. Rapport de police extrait des Archives de la Bastille,
conservées la Bibliothèque de l'Arsenal. Il nous est com-
FRANTZ FUNCK-BRENTANO 
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k203791v/f332.item


Dernière édition par charenton le Mar 05 Sep 2023, 14:33, édité 1 fois
charenton
charenton

Messages : 1017
Date d'inscription : 23/02/2022
Age : 74
Localisation : 75012 PARIS

Revenir en haut Aller en bas

Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu - Page 5 Empty Re: Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu

Message par Comte d'Hézècques Mar 05 Sep 2023, 11:32

J'ai ce petit livre de Richelieu dans ma bibliothèque :

Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu - Page 5 37348210

_________________
« elle dominait de la tête toutes les dames de sa cour, comme un grand chêne, dans une forêt, s'élève au-dessus des arbres qui l'environnent. »
Comte d'Hézècques
Comte d'Hézècques

Messages : 4360
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 43
Localisation : Pays-Bas autrichiens

Revenir en haut Aller en bas

Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu - Page 5 Empty Re: Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu

Message par charenton Mar 05 Sep 2023, 14:31

Oui, il est souvent cité. Il est souvent lu.

Il doit être fait d'extraits bien choisis, je crois.

C'est ça?
charenton
charenton

Messages : 1017
Date d'inscription : 23/02/2022
Age : 74
Localisation : 75012 PARIS

Revenir en haut Aller en bas

Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu - Page 5 Empty Michelle Peyssonneaux.84 ans « Louis de Bassompierre, bienfaiteur de Saintes »,

Message par charenton Mer 06 Sep 2023, 07:42

Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu - Page 5 Pey10

Éditions Le Passage des Heures
http://passagedesheures.com/boutique/louis-de-bassompierre/

Michelle Peyssonneaux.84 ans
« Louis de Bassompierre, bienfaiteur de Saintes », 

Cela se lit comme le Grand Maulne.

Saintes est une ville généralement pour le Roi mais elle a été maintes fois ruinée,incendiée et detruites par les protestants. Elle est faible au milieu des Frondeurs qui l'attaquent par l'ouest et par le Sud.
Attaqué par les Frondeurs, elle capitule en 1651.

La bibliothèque de Saintes archive le document suivant:

"Articles de la capitulation faite aux habitants de la ville de Saintes par Messieurs le Prince de Tarente et le duc de Richelieu en l'abcence de Monsieur Le Prince."1651.


Michelle Peyssonneaux dit, page 48, que "200 chevaux sont du jeune duc de Richelieu, petit neveu du Grand Cardinal."


Ca faire bizarre; le duc de Richelieu-Père avec les Frondeurs?!....Certes Condé a fait d'énormes pressions sur son mariage et pour s'accaparer ses places et revenus mais la Reine Mère et la duchesse d'Aiguillon ont toujours été là pour lui.
A qui sont ces chevaux de Richelieu? On aimerait des preuves.


Bassompierre doit remettre les clefs avant l'arrivée de Condé.

Coté Fronde:
Condé.Conti
La Rochefoucault qui a des griefes contre la Régente et de l'emprise sur les nobles du Poitou
Soubise qui aime bien appeler les armées étrangères.
le Prince de Tarente, seigneur de Taillebourg; le plus puissant seigneur près de Saintes.


Du coté de la Reine
Le duc d'Epernon qui domine à Bordeaux et Angoulème. Fidèle soutien de la Mère Régente.
César Phébus d'Albret, comte de Miossens et sire de Pons, futur maréchal de Louis XIV
Julie et Charle, Comte de Montausier, responsable militaire de l'Angoumois et de la Saintonge

le Marquis de Montausier et le général du Plessis-Bellière reprenne la ville en la désolant; Bassompierre revient de Paris et de la Cour.

L'évêque Bassompière est la personne la plus puissante de la ville. Il a la mission discrete de sauver pour le roi Brouage, son sel de grande fortune, sa place militaire du Ponant et les vaiseaux restants du roi qui sont aux mains de Du Dognon le cynique..

La Fronde s'apaise . L'architecte et ingénieur du roi, François Blondel sonde les sols du futur port du Ponant à fonder, Rochefort. A ces causes, Bassompierre le fait venir pour reconstruire le pont de Saintes. 
Louis XIV commence son règne. Tout ce beau monde formera alors  la société du Marais avec Scaron (après avoir fréquenté comme la reine et le cardinal de Richelieu le pro-royal Guez de Balzac à Angoulème) et en compagnie de moultes dames qui nous resteront fort célèbres. 
Ce n'est que tard que le roi récompense tant et plus ces fidèles.
charenton
charenton

Messages : 1017
Date d'inscription : 23/02/2022
Age : 74
Localisation : 75012 PARIS

Revenir en haut Aller en bas

Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu - Page 5 Empty Re: Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal et duc de Richelieu

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 12 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10, 11, 12  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum