Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Aller en bas

Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 Empty Re: Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle

Message par Gouverneur Morris le Mar 02 Juin 2020, 21:40

Vu chez Didier Aaron à Paris...

Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 71586110

Je me demande qui cela peut être... Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 3177668066
Gouverneur Morris
Gouverneur Morris

Messages : 7258
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 Empty Re: Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle

Message par Mme de Sabran le Mer 03 Juin 2020, 09:00

Je n'en ai aucune idée non plus scratch , mais ce jeune-homme svelte et élégant a une physionomie avenante.
Je pencherais pour un Anglais .
Joli tableau ! Very Happy Le Vésuve sommeille sagement ...

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 44012
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 Empty Re: Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle

Message par Gouverneur Morris le Mer 03 Juin 2020, 09:06

Oui joli tableau ! J’ai pensé qu’il te plairait à toi pour le Vésuve et à Félix pour l’élégance du modèle Very Happy
Gouverneur Morris
Gouverneur Morris

Messages : 7258
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 Empty Re: Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle

Message par Mme de Sabran le Mer 03 Juin 2020, 09:09


Merci ! Very Happy

Gouverneur Morris a écrit: à Félix pour l’élégance du modèle Very Happy

Eh bien dis-moi, est-ce que le pantalon et le gilet de ce gentleman ne sont pas " jaune ventre de biche " ?

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 44012
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 Empty Re: Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle

Message par Comte d'Hézècques le Mer 03 Juin 2020, 09:53

Merci Gouverneur !
C'est en effet d'une élégance très raffinée, excellent pour une petite randonnée autour du Vésuve sommeillant Very Happy Eventaille Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 1020289783

_________________
« elle dominait de la tête toutes les dames de sa cour, comme un grand chêne, dans une forêt, s'élève au-dessus des arbres qui l'environnent. »
Comte d'Hézècques
Comte d'Hézècques

Messages : 3423
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 40
Localisation : Pays-Bas autrichiens

Revenir en haut Aller en bas

Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 Empty Re: Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle

Message par Mme de Sabran le Mar 30 Juin 2020, 16:15


Puisqu'il est à l'honneur au Grand Palais, cet été, et si nous parlions du Vésuve ! Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 693620883

Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 Captu755


Le vin volcanique : aux origines de l'histoire viticole
 Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 B_09ch10
par France Inter
publié le 19 juin 2020 à 17h32

En effet, jusqu'au XVIIIe siècle, dans les moeurs de l'époque, on considérerait l'eau comme étant porteuse de maladies (transmission de la peste notamment). C'est pourquoi, on coupait (non pas comme aujourd'hui, son vin avec son eau) mais son eau avec du vin
 Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 3231074342 , explique le géologue spécialiste du vin, Charles Fraenkel,   au micro d'Ali Rébeihi et de Daniel Fiévet, dans l'émission "Grand Bien Vous Fasse".  

Les vignes sur les flancs du Vésuve .  
Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 1136_g10
Vignoble près du jardin des fugitifs à Pompéi non loin du volcan du Vésuve en arrière-plan. :copyright: Getty / Photography by Jeremy Villasis. Philippines.


Avec le terroir viticole volcanique, c'est peut-être bien l'origine même de l'histoire du vin qui commence ! Comme l'explique le géologue "depuis que les humains produisent du vin, ils se plaisent à planter leurs vignes sur les flancs de volcans actifs qui menacent, à tout moment, d'ensevelir cépages et vignerons. S'ils prennent ce risque, c'est que les sols volcaniques constituent d'excellents terroirs viticoles. "
Charles Fraenkel est géologue de formation et grand amateur de vin. Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 Tzolz152
Il s'est pris de passion pour ces vins volcaniques auxquels il a consacré un très bel ouvrage "Vins de feu : À la découverte des terroirs des volcans célèbres", dans lequel il explique que la culture des vignes sur les flancs de volcans est loin d'être nouvelle si tant est qu'elle soit encore très largement méconnue dans l'ordre général de la culture viticole. Elle ne date pas d'hier et l'exemple le plus emblématique est le terroir qui occupe l'espace de l'ancienne cité romaine de Pompéi. La cité a été complètement ensevelie sous plusieurs mètres de cendres, après l'éruption du Vésuve en 79 av. J.-C.  

La région du Vésuve : aux origines du vin ( ... )
dont on a retrouvé les traces, jusqu'à la cité ensevelie de Pompéi :

Charles Fraenkel explique que l'on y trouve des choses extraordinaires :
"des bars à vin, des tavernes ouvertes sur les rues, les Pompéiens mangeaient souvent dehors pendant le déjeuner. On trouve en tout près de 200 tavernes avec des superbes comptoirs en mosaïque de marbre, avec une grande quantité grandes d'amphores encore présentes. Non loin, dans la ville d'Herculanum, on trouve encore un panneau au dessus duquel est indiqué le prix du vin à l'époque. Il faut savoir que, pour 1 sesterce (monnaie romaine) vous aviez la chance de disposer d'un grand cru" (ce qui revient aujourd'hui à un peu plus de 0,50 centimes d'euros)."

Le goût du vin était absolument différent
"Hélas, les amphores sont vides, tout s'est évaporé lors de l'éruption du Vésuve. "   Wink
https://www.franceinter.fr/environnement/le-vin-volcanique-aux-origines-de-l-histoire-viticole

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 44012
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 Empty Re: Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle

Message par Mme de Sabran le Jeu 09 Juil 2020, 15:56


Notre Vésuve toujours,   toussotant et crachotant à peine .    Very Happy
Gouache Napolitaine Vers 1820
Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 58691910

Artiste : Anonyme
Epoque : XIXème siècle
Style : Louis Philippe-Restauration-Charles X

https://www.proantic.com/display.php?mode=obj&id=586919

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 44012
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 Empty Re: Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle

Message par Mme de Sabran le Ven 10 Juil 2020, 14:01


_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 44012
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 Empty Re: Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle

Message par Mme de Sabran le Mar 28 Juil 2020, 23:11

Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 Captu777

...   et FAN DU VESUVE
Vous reprendrez bien une petite coulée de lave ?!!  Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 693620883

Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 Erupti10
eruptions-de-nuit-du-vesuve-eventail-fin-xviiieme-ou-debut-xixeme-siecle


Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 Erupti11


Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 Erupti12


Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 Erupti13


Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 Erupti14


Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 Erupti15

https://www.fandeventails.fr/fr/eventails-xviiieme/2568-eruptions-de-nuit-du-vesuve-eventail-fin-xviiieme-ou-debut-xixeme-siecle.html

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 44012
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 Empty Re: Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle

Message par Gouverneur Morris le Mer 29 Juil 2020, 11:55

Joli !  Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 2523452716

Voici celui qui était présenté dans le cadre de l'exposition conscacrée à Nelson et Lady Hamilton au musée de la Marine de Greenwich en 2016-2017 :

Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 06b20810

Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 E5a1f110

Clichés personnels

Je rappelle le lien vers le site de l'exposition :

https://www.rmg.co.uk/see-do/exhibitions-events/past/emma-hamilton-seduction-and-celebrity
Gouverneur Morris
Gouverneur Morris

Messages : 7258
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 Empty Re: Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle

Message par Mme de Sabran le Mer 29 Juil 2020, 16:38


Merci, mon cher Momo !  Very Happy
Notre Vésuve est un sujet inépuisable .  Eventaille
Sait-on jamais, peut-être Emma a-t-elle pris la pose, avec cet éventail, pour l'un de ses célèbres tableaux vivants ?

Eh bien moi, je te convie à une tarentelle au pied du Vésuve, que te semble ?!  cheers
Allez, en piste  ... tout en grâce et en souplesse !   Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 3954427755

Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 2791_110
Gouache napolitaine, école XVIIIème

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 44012
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 Empty Re: Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle

Message par Mme de Sabran le Ven 07 Aoû 2020, 15:34


Cette petite tarentelle nous a mis en jambes !  Very Happy

 Que dirais-tu d'une grimpette du volcan, mon cher Momo ?! Wink
Je passe devant, suis-moi !!!  Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 693620883

Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 Vesuve12

Dis donc, nous ne sommes pas tout seuls !  
Il y a bien du monde aujourd'hui sur le Vésuve . geek

Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 Vesuve11

Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 Vesuve10

Une ascension au Vésuve
Publié le 20 mars 2017
par lesdoublesviesdepompei

Le Magasin pittoresque, juillet 1846
, p. 211-214.

Lors de tout séjour à Naples, l’excursion au mont Vésuve reste une étape obligatoire. Au XIXe siècle, alors que le Grand Tour – le voyage de formation réservé à l’origine aux jeunes gens bien nés – est une coutume qui prend peu à peu l’aspect du tourisme moderne, Naples et les trésors archéologiques de la Campanie sont déjà une destination de premier choix. Les premiers guides imprimés sont entre les mains de tous les visiteurs qui pourront non seulement y trouver des informations précieuses pour admirer pas à pas le site de Pompéi, mais aussi des indications pratiques sur les moyens de locomotion à disposition et les tarifs pratiqués avec un luxe de détails qui n’a rien à envier au guide du routard de nos jours.

En 1840 est créée une ligne de chemin de fer permettant de relier Naples à la porte Marine, signe de l’importance du rôle de représentation des cités du Vésuve.

Un article paru dans Le Magasin pittoresque en juillet 1846 décrit à merveille la diversité des voyageurs de plus en plus nombreux à vouloir pousser leur excursion jusqu’au volcan. La promenade au Vésuve fait désormais partie du circuit touristique minutieusement organisé par les Napolitains :

On sort de Naples, après déjeuner, à neuf ou dix heures du matin ; on monte au volcan, on examine son cratère à loisir, et avant cinq ou six heures de l’après-midi on est de retour à la ville pour dîner. L’hospitalité napolitaine a si bien aplani la route, adouci les pentes, prévenu tous les désirs du voyageur, qu’à moins de vouloir à toute force se donner beaucoup de peine pour se créer des difficultés inutiles, il n’y a plus moyen d’avoir le mérite d’aucune fatigue.


L’article dépeint avec une ironie mordante les différents types de visiteurs : « La façon de monter dépend du caractère. » Le riche se déplace en calèche puis se fait transbahuter sur des brancards afin de faire le moins d’efforts possible, « il est seulement déplorable que pour de l’or on ne puisse pas se faire donner à volonté l’intéressant spectacle d’une petite éruption. » Les femmes font la montée à dos d’ânes, dont la mauvaise volonté est l’occasion de rires et de frayeurs. Le voyageur romantique est, lui, submergé par le sublime paysage et la tragédie pompéienne : « Une douce et lointaine mélancolie ennoblit encore le sentiment de l’admiration. On arrive ainsi, tout ému, tout frémissant, au sommet, et, pour ainsi dire au-dessus de soi-même. » Mais pour la plupart des voyageurs « l’ascension au Vésuve diffère peu d’une course d’ânes à Montmorency » et le programme de la visite est une mécanique si bien huilée qu’on se croirait déjà aux temps du tourisme de masse. Le volcan en lui-même importe peu, l’excursion est surtout l’occasion de boire du lacrima-christi en plaisantant avec ses compagnons de route et de revenir avec des anecdotes pittoresques à raconter en société.

Aux rares instants paisibles, […] on chante en chœur un morceau de Masaniello ou de la Muette, ce qui a pour effet agréable de ramener aussitôt au souvenir de tous la lueur des lustres, les décorations d’opéra, les anecdotes de coulisses, les feuilletons, les discussions musicales, toute la fine fleur des goûts parisiens : l’instant est bien choisi. En revanche, l’hiver prochain, à l’Opéra, au milieu du plus beau chant, on se rappellera avec délices les ânes du Vésuve.

Avant de redescendre dans un joyeux tumulte, il ne faut pas oublier d’empocher son précieux souvenir : quelques sous emprisonnés dans la lave, « témoignage irrécusable d’une ascension périlleuse au Vésuve ».

Cet article de 1846 est d’une actualité étonnante, le regret devant une nature devenue trop effacée et envahie par l’homme résonne de manière singulièrement familière à nos oreilles. On perçoit cependant déjà la place occupée par le Vésuve dans l’imaginaire commun, il n’est pas seulement l’un des volcans les plus meurtriers de la planète, il est aussi celui qu’on applaudit à l’opéra et que l’on admire sous la plume et le trait des plus grands écrivains et artistes depuis la redécouverte de Pompéi au XVIIIe siècle.
https://lesdoublesviesdepompei.wordpress.com/

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 44012
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 Empty Re: Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle

Message par Mme de Sabran le Jeu 20 Aoû 2020, 10:55


Le Vésuve recevant le feu de Jupiter - François-Joseph HEIM

Heim représente le Vésuve sous les traits d'un homme gigantesque émergeant du cratère et recevant le feu de Jupiter, feu qui doit anéantir les villes d'Herculanum, de Pompéi et de Stabies. Ces trois villes, présentées par Minerve, tentent d'intercéder auprès du dieu.

Plafond commandé en 1826 pour le Musée Charles X (aménagé par Fontaine, premier étage de l'aile sud de la Cour Carrée).

Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 Le_vzo10

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 44012
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 Empty Re: Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle

Message par Gouverneur Morris le Jeu 20 Aoû 2020, 11:44

Merci Eléonore Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 2523452716

Je presume qu'il s'agit d'un modello ?
Gouverneur Morris
Gouverneur Morris

Messages : 7258
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 Empty Re: Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle

Message par Mme de Sabran le Jeu 20 Aoû 2020, 12:01


_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 44012
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 Empty Re: Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle

Message par Gouverneur Morris le Jeu 20 Aoû 2020, 13:50


Merci Eléonore. Voici le résultat in situ :
Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 France-paris-region-inscrite-au-patrimoine-mondial-de-l-unesco-musee-du-louvre-musee-charles-x-prix-peinture-par-f-j-heim-entre-1826-et-1827-le-vesuve-recevant-de-jupiter-le-feu-consommant-a-herculanum-pompei-et-stabies-prix-des-figurines-en-terre-cuite-m0m60k

Ces salles du musée Charles X, avec leur plafonds et armoires orginaux, sont de véritables chefs d'oeuvre par elles-mêmes !
Gouverneur Morris
Gouverneur Morris

Messages : 7258
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 Empty Re: Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle

Message par Mme de Sabran le Jeu 20 Aoû 2020, 15:28

Grand merci, mon cher Momo, tu es vraiment formidable !!! Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 693620883

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 44012
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 Empty Re: Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle

Message par Mme de Sabran le Mar 08 Sep 2020, 19:22

Pas mal, comme petit coin salon !   Very Happy
Je m'étends sur ce canapé pour feuilleter le catalogue interactif de l'exposition Pompéi au Grand Palais.  
Il est splendide, mon cher Momo !  Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 679898453
Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 Papier10
PAPIER PEINT PANORAMIQUE VUES D'ITALIE MONOCHROME . 1823
MANUFACTURE DUFOUR & LEROY
https://www.legrandsiecle.com/fr/les-papiers-peints-panoramiques/21-papier-peint-vues-d-italie-monochrome.html
Edité en 1823, ce papier peint panoramique a été fabriqué par la Manufacture Dufour & Leroy. Il représente une Italie idéalisée à travers l'évocation de ses villes les plus pittoresques : Naples, Gênes, Rome... Au début du XIXème siècle, le style "antique" et l'Italie sont très à la mode. De nombreuses gravures sur ce pays circulent dans toute l'Europe. Ainsi, le roman "Corinne ou l'Italie" de Mme de Staël connaît un véritable succès. Et tous les artistes, bien sûr, rêvent de gagner le prix de Rome. L'initiative de la création des Vues d'Italie a donc répondu à un engouement des contemporains pour ce sujet.

Pour réaliser ce panoramique, les dessinateurs de la manufacture Dufour se sont fortement inspirés des gravures de Constant Bourgeois pour les paysages et des peintures de Joseph Vernet pour les personnages.

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 44012
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 Empty Re: Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle

Message par Gouverneur Morris le Mer 09 Sep 2020, 01:13

Merci à toi Eléonore ! 😚
Gouverneur Morris
Gouverneur Morris

Messages : 7258
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 Empty Re: Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle

Message par Mme de Sabran le Dim 13 Sep 2020, 15:39


Notre Vésuve    ( je m'approprie tout ce que j'aime ... Eventaille  )    sur toile de Jouy, voilà qui nous change !


Adieu, le fronton grec et le temple toscan !
La flamme des vaisseaux empourpre la voilure.
La lave se répand comme une chevelure
Sur les épaules du volcan ...


( V. Hugo )


Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 Toile-10  

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 44012
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle - Page 6 Empty Re: Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIe siècle

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum