Le Deal du moment :
Funko POP! Jumbo One Piece Kaido Dragon Form : ...
Voir le deal

Ailleurs dans le monde en 1789

+9
Vicq d Azir
Monsieur de la Pérouse
Lucius
Duc d'Ostrogothie
pilayrou
La nuit, la neige
Gouverneur Morris
Mme de Sabran
Calonne
13 participants

Page 10 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10

Aller en bas

Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 Empty Re: Ailleurs dans le monde en 1789

Message par Monsieur de la Pérouse Ven 17 Fév 2023, 14:05

Toujours passionnant merci Calonne. Les gens de couleur libres, voilà un autre sujet de préoccupation. Vous nous en parlerez?
Monsieur de la Pérouse
Monsieur de la Pérouse

Messages : 455
Date d'inscription : 31/01/2019
Localisation : Enfin à bon port !

Revenir en haut Aller en bas

Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 Empty Re: Ailleurs dans le monde en 1789

Message par Calonne Ven 17 Fév 2023, 22:50

Bien volontiers.

Femmes de couleur libres avec leurs esclaves et enfants, par Agostino Brunias

Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 Brunia10

Cette appellation désignait donc, dans les colonies françaises, les non-blancs libres. On distinguait principalement trois origines, européenne, africaine et indienne.
C'est après la Guerre de Sept ans que cette distinction apparaît officiellement dans les registres d'état civil et paroissiaux. Mais on la trouve dès 1720 à Saint Domingue pour différencier ces personnes des "affranchis", c'est à dire des anciens esclaves redevenus libres. La dénomination "gens de couleur libres" se référait donc aux non-blancs nés libres, pour les différencier des non-blancs esclaves devenus libres.

Pour autant, ces non-blancs nés libres étaient, comme on l'a vu, privés de certains droits : pas d'accès aux postes à responsabilités, interdiction d'exercer la médecine ou un commandement militaire, interdiction de se faire appeler Monsieur ou Madame... On leur interdisait également de porter des bijoux en or et de s'habiller comme les colons blancs. Des gens libres certes, mais toujours des citoyens de seconde zone. Notons qu'étant libres, ils pouvaient posséder des esclaves.

A partir de 1791, on intègre les mulâtres dans cette catégorie. Mais ce même décret de la Constituante refuse d'y inclure les fameux affranchis, sans doute pour complaire aux grands propriétaires terriens. Ce qui provoque la colère d'un certain Robespierre... Le décret est finalement révoqué en septembre de la même année, sous la pression d'Antoine Barnave et de Lameth. Mais il faudra attendre 1792 pour que l'Assemblée Législative proclame enfin l'égalité juridique des gens de couleur libres avec les blancs. Affranchis et gens de couleur libres sont donc désormais réunis (avec les mulâtres) sous cette appellation unique de "gens de couleur libres" et sont égaux en droit avec les blancs. Jusqu'en 1802, date du retour de l'esclavage dans nos colonies...

Les affranchis

Les affranchis étaient donc d'anciens esclaves redevenus libres.
Aussi choquant que cela puisse paraître, eux aussi pouvaient posséder des esclaves, voire des plantations... Ce qui explique que les esclaves n'appréciaient guère ces "traîtres". On trouvait parmi les affranchis des artisans, des commerçants, qui mettaient un point d'honneur à parler français, méprisant le créole, souvent convertis au catholicisme, rejetant le Vaudou et les cultes locaux ou importés d'Afrique, s'habillant "à la française"... Il n'empêche que, comme les gens de couleur libres, ils ne possédaient pas les mêmes droits que les blancs eux non plus, jusqu'en 1792. Lors des soulèvements d'esclaves sur l'île de Saint Domingue à la Révolution, beaucoup d'affranchis se réfugièrent en France, à Cuba ou en Louisiane.

Il faudra attendre la révolution de 1830 et Louis-Philippe pour qu'à nouveau, les gens de couleur libres dans leur totalité bénéficient des mêmes droits que tous. Ils pourront désormais se vêtir comme ils le voudront et porter des noms "blancs". Ce qui provoquera la colère de certains grands propriétaires blancs, notamment en Martinique, les fameux "Békés". Il faudra attendre une autre révolution, celle de 1848, pour la victoire finale avec l'abolition de l'esclavage.
Calonne
Calonne

Messages : 1030
Date d'inscription : 01/01/2014
Age : 51
Localisation : Un manoir à la campagne

Revenir en haut Aller en bas

Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 Empty Re: Ailleurs dans le monde en 1789

Message par Mme de Sabran Sam 18 Fév 2023, 08:52

... une complexité très rigoureusement codifiée.
Cette société stratifiée  ressemblait à un mille-feuilles dont les Blancs se croyaient  la crème. Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 3236493444

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 54599
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 Empty Re: Ailleurs dans le monde en 1789

Message par Calonne Mer 19 Juil 2023, 20:23

Udaipur et le palais du lac

Retour en Inde où comme nous l'avons vu plus haut, au XVIIIème siècle, l'empire Moghol s'écroule lentement face aux anglais tandis que les français tentent de sauver les meubles.
Cette période troublée n'atteint cependant pas certains...
C'est le cas de Jagat Singh II qui, en 1743, se fait construire un palais d'été de rêve à Udaipur, le palais du lac :

Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 Sans_t43
source : trivago.in

C'est un joyau de marbre blanc posé sur l'eau, devenu un incontournable de l'Inde et de ses fastes.
Le palais est situé sur le lac Pichola dont les îles ont depuis longtemps abrité les villégiatures d'été des Maharajas fuyant la fournaise de la saison sèche et des plaines.
Sangram Singh II (1716-1734), en froid avec son fils, le futur Jagat Singh II (1734-1751) interdit à ce dernier de s'y installer. Mais il lui abandonne en compensation l'île voisine de Jag Niwas, 1,5 hectare de superficie, où se trouvaient déjà quelques modestes pavillons. C'est donc là que le nouveau Maharaja fait construire entre 1743 et 1746 ce qui allait devenir le Palais du Lac, un ensemble de pavillons blancs séparés par des jardins et qui furent par la suite reliés par des terrasses et des galeries ombragées, jusqu'à ce que toute l'île ne soit plus qu'un palais. Les seigneurs d'Udaipur se réclamant descendants du soleil, le palais est construit face à l'est, donc face au soleil naissant. La famille royale et la cour s'y retiraient lors de la saison sèche pour fuir la canicule étouffante et profiter de la fraîcheur du lac et des jardins ombragés.

Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 Taj-la13
source : mapsofindia.com

En 1857, lors de la Révolte des Cipayes, de nombreux européens s'y réfugient, bien accueillis par le Maharaja Swaroop Singh qui fît même détruire tous les bateaux disponibles pour permettre aux fugitifs de ne pas être poursuivis.
A la fin du XIXème siècle, Pierre Loti décrit le bâtiment comme "tombant lentement en poussière dans les émanations du lac". Les Maharajas se succèdent mais ont du mal à entretenir un tel ensemble. En 1950, le palais est rongé par l'humidité, envahi par les moisissures et les moustiques et s'effrite lentement. C'est finalement Bhagwat Singh (1921-1954) qui décide de convertir le Jag Niwas Palace (c'est son vrai nom) en hôtel de luxe afin de le sauver.

Depuis, rois, stars d'Hollywood, grands de ce monde y ont posé leurs valises. Vivien Leigh, la reine Elizabeth II, le Shah d'Iran, le roi du Népal, Fritz Lang, Jackie Kennedy, Mick Jagger, Angelina Jolie… James Bond y fait un tour sous les traits de Roger Moore dans Octopussy de même que, quelques années plus tôt, les héros du Tigre du Bengale de Fritz Lang. Le bâtiment devient l'une des références du palais indien type, visité, filmé, photographié des milliers de fois.

Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 Les-sp11
source : madame.lefigaro.fr

Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 Taj-la15
source : cntraveler.com

Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 Taj-la21
source : tripadvisor.fr

Architecturalement, le bâtiment s'inspire de l'architecture moghole des seigneurs d'Agra : pavillons ajourés offrant une vue superbe sur le lac, galeries ouvragées de marbre blanc, marbres ciselées comme de la dentelle, jardins ornés de bassins et de jets d'eau… Des centaines d'oiseaux nichent dans les jardins géométriques où se mêlent frangipaniers, chèvrefeuille, jasmin et jacarandas même si les riches vacanciers ont désormais remplacé la Maharani et ses dames…
Les heureux clients privilégiés sont accueillis dès l'aéroport par un personnel en livrée et gants blancs puis conduits jusqu'au palais par bateau privé avant d'aborder sur le quai de marbre blanc sous une pluie de pétales de roses. Raffinement suprême : le mot "welcome" suivi des noms et prénoms des arrivants peut être tracé avec des pétales de fleurs sur le quai... Bien sûr, restaurants, bars, piscine et galerie de boutiques ont été rajoutés.

Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 Ffc00310
source : pinterest.com

Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 Vacanc10
source : magiclub.com

Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 Taj-la16
source: tripadvisor.com

Udaipur

Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 Evenin11
source : Geri

Située à plus de 500 mètres d'altitude au Rajasthan, Udaipur est surnommée "la ville blanche" ou "la cité des lacs". Ces derniers sont effectivement nombreux dans la région. La ville compte aussi de nombreux palais dont plusieurs sur le lac, bâtis sur les îles. Ces derniers servaient le plus souvent de palais d'été pour les Maharajas et leur cour.
Palais des femmes, Palais de la joie, Palais des miroirs, Palais des perles, Jardin des fontaines… Autant de noms évocateurs et poétiques. Udaipur est réputée moins affairée, plus calme que les autres grandes villes indiennes, avec un air plus pur, plus frais, surtout dès qu'on s'éloigne sur les hauteurs.

Il faut savoir également que très tôt, les Maharajas ont mis en place un système élaboré de canaux et dérivations qui relient les principaux lacs entre eux. Ce qui, au moment de la mousson, permet de répartir l'eau des pluies entre les différents lacs et d'y maintenir un certain équilibre. Ainsi, Udaipur brille par sa gestion de l'eau dans un pays où cette question devient chaque jour plus pressante.

Vue aérienne de la ville et du lac avec le palais et plus loin à droite, on aperçoit l'ensemble imposant du City Palace, le palais royal officiel des Maharajas.

Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 Pichol13
source : Saurabh Patwari

Le Jag Mandir Island Palace, un autre de ces palais d'été ou de repos, bâtis sur les îles du lac.

Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 588f0a10
source : southchinamorningpost.com

La forteresse de Sajjan Garth, qui surplombe la ville, sous le ciel noir de la mousson. Le fort est d'ailleurs surnommé "le palais de la mousson" car il fût construit pour voir arriver de loin les nuages annonçant les pluies tant attendues.

Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 Qa7jtv10
source : trell.co

Retour au Palais du lac, vue aérienne. Bien que devenu un hôtel, le palais appartient toujours au Maharaja actuel, descendant de sa lignée.

Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 Palais14
Calonne
Calonne

Messages : 1030
Date d'inscription : 01/01/2014
Age : 51
Localisation : Un manoir à la campagne

Revenir en haut Aller en bas

Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 Empty Re: Ailleurs dans le monde en 1789

Message par Mme de Sabran Mer 19 Juil 2023, 23:22

Calonne a écrit: Jagat Singh II, en 1743, se fait construire un palais d'été de rêve à Udaipur, le palais du lac :
C'est un joyau de marbre blanc posé sur l'eau, devenu un incontournable de l'Inde et de ses fastes.
Fascinant, mon cher Calonne, tout simplement fascinant ! Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 35958529 Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 35958529 Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 35958529
Merci pour ce très beau reportage ... Very Happy
Calonne a écrit:
En 1857, lors de la Révolte des Cipayes, de nombreux européens s'y réfugient, bien accueillis par le Maharaja Swaroop Singh qui fît même détruire tous les bateaux disponibles pour permettre aux fugitifs de ne pas être poursuivis.
La Révolte des Cipayes de László Benedek, 1954.  Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 -10
En 1856, dans le vaste empire britannique des Indes, un brillant officier (  Rock Hudson  Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 1020289783  ) doit donner sa démission après avoir désobéi à un ordre supérieur. Il devient alors chasseur de fauves et va reprendre accessoirement du service en s'introduisant secrètement dans le palais du rajah ...

Les Indes, objet de tous les fantasmes ...    cheers

Calonne a écrit:
les héros du Tigre du Bengale de Fritz Lang.
...   parmi lesquels l'ensorcelante Debra Paget :


_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 54599
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 Empty Re: Ailleurs dans le monde en 1789

Message par Calonne Jeu 20 Juil 2023, 07:29

Pour info, Debra Paget est toujours vivante (89 ans).
Elle était danseuse à la base. Sa beauté brune et son teint mat l'imposèrent dans nombre de films d'aventures exotiques des années 1950/60.
Fritz Lang lui-même a reconnu que sa tenue dans cette fameuse scène n'avait rien d'indien mais que ce n'était pas ce qu'il recherchait.

_________________
J'ai oublié hier, je ne sais pas ce que sera demain, mais aujourd'hui je t'aime
Calonne
Calonne

Messages : 1030
Date d'inscription : 01/01/2014
Age : 51
Localisation : Un manoir à la campagne

Revenir en haut Aller en bas

Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 Empty Re: Ailleurs dans le monde en 1789

Message par Calonne Dim 13 Aoû 2023, 11:35

La route du thé en Sibérie

Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 Map_si10

image : Kaiserc

Nous voici sur la route à travers les steppes russes, à la recherche du thé.

En 1689, le traité de Nertchinsk permet à la Russie d'annexer la Sibérie et marque la création de la route de Sibérie, qui devient l'itinéraire privilégié des marchands entre la Russie et la Chine.
Au début du XVIIIème siècle, le thé n'est pas encore courant en Russie, on lui préfère largement l'infusion de tilleul et de menthe. Pierre le Grand lui-même ne l'aime pas et le breuvage reste une mode, réservée à la haute société (le thé est alors un produit de luxe, rare et cher). Mais l'occidentalisation voulue par Pierre Ier passe par là, la Russie se tourne vers l'Europe et l'usage du thé commence à se répandre. Toutefois, s'en procurer demeure difficile : les relations russo-chinoises sont mauvaises, en 1717 et 1718, les caravanes russes sont interdites par la dynastie en place en Chine.

C'est en 1725 que les choses se débloquent avec une expédition ordonnée par Catherine Ière et commandée par Savva Vladislavitch :

Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 Sava_v10

image : Javno vlasništvo

Ce dernier est un marchand serbe, audacieux et aventurier, qui a déjà travaillé plus ou moins officieusement pour Pierre le Grand à Rome, Constantinople et Pékin. Les différents ministres des affaires étrangères russes n'hésitent à recourir à ses services. A côté de cela, notre aventurier est aussi un amateur d'art éclairé : à Venise, il fait l'acquisition d'un assortiment de statues en marbre, qui ornent encore le Jardin d'Été à Saint-Pétersbourg et en 1720, Antonio Vivaldi lui dédie l'opéra La verità in cimento. Direction Pékin donc en 1725 pour y apaiser les tensions et signer le traité de Kiakhta en octobre 1727. Il en profite pour rédiger une description soignée de tout ce qu'il observe et met en garde Moscou contre toute guerre avec Pékin.

Les caravanes russes peuvent donc reprendre la route et le thé devient une des marchandises les plus prisées, la ville de Kiakhta en devient même la plaque tournante. A partir de 1730, on importe le thé sous forme de briques, du thé noir, c'est à dire fermenté (nommé thé rouge par les chinois). Les russes les plus riches prisent fort le baikhov, de meilleure qualité.
L'impératrice Elizabeth s'en mêle : en fondant en 1744 la première manufacture de porcelaine russe, elle donne le coup d'envoi de la création en masse du fameux samovar, cette bouilloire à thé inspirée des bouilloires mongoles.

Arrive Catherine II.
Le thé est devenu alors essentiel pour les élites russes, "nécessaire presque comme l'air" dira-t-on plus tard. A tel point que lorsque la route par la Sibérie est bloquée, on l'importe d'Angleterre. En temps normal, par la route de Sibérie, le thé parcourt plus de 15 000 kilomètres pour arriver dans les samovars russes. Une route dangereuse, entre climat difficile, attaque de brigands, tempêtes de neige, accidents de toutes sortes, maladies... On utilise majoritairement des chameaux, mieux adaptés au terrain et aussi des traîneaux, familiers aux russes. On raconte également que lors des bivouacs, la fumée des feux de camp pénétraient les feuilles de thé, ce qui leur donnait un goût particulier... Les caravanes pouvaient compter jusqu'à 300 chameaux, chacun portant ou tirant 200 kilos de thé !

Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 _1083310

bbc.com

Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 Julius10

meisterdrucke.lu

Le prix du précieux breuvage reste très élevé, à tel point que contrebande et trafics s'organisent dans l'est du pays. C'est aussi un commerce qui rapporte gros au trésor impérial : en 1770, les taxes prélevées sur l'importation du thé sont les deuxièmes plus importantes derrière celles du safran. On arrive à 5 kopecks pour un poud (unité de mesure russe de l'époque valant environ 16 kilos). Le café, lui, est taxé un kopeck par poud.
C'est à la fin du XVIIIème siècle que le thé se démocratise vraiment. La raison en est la grande chute du prix des textiles qui, en soulageant les dépenses des ménages pour l'habillement, permet de s'offrir du thé. Entre 1792 et 1802, les importations de thé noir triplent. À la mort de Catherine II, en 1796, la Russie importe plus de 1 500 tonnes de thé par an et produit 120 000 samovars dans le même temps. On voit également apparaître les Tchai Naya, maisons de thé russes, inspirées des maisons de thé chinoises.

Pour autant, méfiance... La qualité n'est pas toujours au rendez-vous. Certains marchands peu scrupuleux n'hésitent pas à colorer des feuilles de thé trop claires avec du goudron ou à rajouter du sable dans les paquets pour les rendre plus lourds et ainsi tricher sur le poids (et donc sur les taxes qui vont avec)...
En attendant, certains négociants se bâtissent de petites fortunes avec ce commerce. Certes, il faut être patient : les caravanes effectuent un long périple, traversant Kiakhta, Irkoutsk, Tomsk, Tioumen et Kazan pour finir à Moscou. La contrebande est toujours là, à tel point que toute personne trouvée en possession de plus de 15 kilos de thé est d'office soupçonnée de contrebande. Les autorités exigent que les paquets soit scellés avec un sceau spécifique, en plomb, et que le précieux produit soit emballé dans un emballage particulier. Mais les marchands protestent : le fameux emballage empêche de sentir le thé qu'ils contiennent et les sceaux se révèlent trop fragiles. Ils sont souvent cassés pendant le transport, les marchands doivent alors payer de lourdes amendes. Rien n'y fait donc et la contrebande prospère, presque un tiers du thé transitant par caravane est du thé de contrebande.

La route du thé de la Sibérie décline au XIXème siècle, concurrencée par les voies maritimes, encouragées par les navires à vapeur et surtout par le développement du train. Le temps des aventuriers franchissant les montagnes, traversant les hauts plateaux et les steppes enneigées est alors révolu...
Une tasse de thé ?

Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 The_ru10

envouthe.com
Calonne
Calonne

Messages : 1030
Date d'inscription : 01/01/2014
Age : 51
Localisation : Un manoir à la campagne

Revenir en haut Aller en bas

Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 Empty Re: Ailleurs dans le monde en 1789

Message par Lucius Dim 13 Aoû 2023, 19:52

Il était possible à une épouse du sérail de le quitter pour épouser un grand personnage ? Cela ferait une différence marquée d'avec le harem impérial chinois de la cité interdite.
Lucius
Lucius

Messages : 11658
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 Empty Re: Ailleurs dans le monde en 1789

Message par Calonne Lun 14 Aoû 2023, 07:01

Si vous parlez du Sérail de Constantinople évoqué plus haut cher Lucius, oui, c'était possible.
Les femmes assez hauts placées au harem pouvaient gérer leurs affaires, avoir de l'argent et des biens à l'extérieur, qu'elles géraient par l'intermédiaire des ennuques (qui prenaient leur commission au passage). Le sultan avait intérêt à ce que ses femmes soient riches car cela lui coûtait moins cher pour les entretenir. Elles pouvaient ainsi surtout se constituer une dot.

Le cas que nous évoquons survenait principalement à la mort du sultan.
La nouvelle Validé, mère du nouveau sultan, à son arrivée, devait faire de la place pour les favorites de son fils. Les concubines du sultan précédent qui en avaient les moyens pouvaient alors se faire épouser par un grand dignitaire ou un officier de haut rang. La Kiaya (intendante du harem) se chargeait de faire valoir les "mérites" des postulantes auprès des intéressés.
Pour celles qui n'avaient pas les moyens, c'était l'exil à l'Eski Sérail, le vieux palais, où elles finissaient leur vie, oubliées, rongées par l'ennui.
Pour les plus malchanceuses, cela se terminait dans un sac jeté au fond du Bosphore ou par la visite de l'étrangleur et de son petit cordon...
Calonne
Calonne

Messages : 1030
Date d'inscription : 01/01/2014
Age : 51
Localisation : Un manoir à la campagne

Revenir en haut Aller en bas

Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 Empty Re: Ailleurs dans le monde en 1789

Message par Mme de Sabran Mer 16 Aoû 2023, 09:11

Calonne a écrit:
La route du thé en Sibérie

En attendant, certains négociants se bâtissent de petites fortunes avec ce commerce. Certes, il faut être patient : les caravanes effectuent un long périple, traversant Kiakhta, Irkoutsk, Tomsk, Tioumen et Kazan pour finir à Moscou.
Bien avant Napoléon, à la faveur de la Révolution quelques Sans-Culottes louchèrent vers l'Est :

« Le terrain qui sépare Paris de Pétersbourg et de Moscou sera bientôt francisé, municipalisé, jacobinisé. »
affirme Pierre-Gaspard Chaumette (1763-1794), à l'Hôtel de Ville, le 16 novembre 1792.

( La Révolution française (1965), François Furet, Denis Richet. )

Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 _webp15

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 54599
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 Empty Re: Ailleurs dans le monde en 1789

Message par Lecréateur Mer 16 Aoû 2023, 18:04

La nouvelle Validé, mère du nouveau sultan, à son arrivée, devait faire de la place pour les favorites de son fils.
Bref, le pouvoir d'une Validé était grand, entre autres celui de valider la candidature de certaines personnes Laughing !
Lecréateur
Lecréateur

Messages : 1462
Date d'inscription : 01/06/2021
Localisation : Comté d'Enghien et Livonie

Revenir en haut Aller en bas

Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 Empty Re: Ailleurs dans le monde en 1789

Message par Mme de Sabran Mer 16 Aoû 2023, 18:30


... Eventaille

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 54599
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 Empty Re: Ailleurs dans le monde en 1789

Message par Calonne Lun 25 Mar 2024, 20:30

En Birmanie

Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 A2c93011

(Source : windows10spotlight.com)

Que se passe-t-il en Birmanie en 1789 ?

Tout d'abord, ce que nous nommons aujourd'hui Birmanie est loin d'exister en tant que telle à l'époque. L'histoire du pays est complexe et prend place dans une succession de conflits et de dynasties au sein de nombreuses régions. Ne retenons donc que le XVIIIème siècle.

La dynastie Taungû s'effondre en 1752, après avoir lutté contre de nombreuses incursions des portugais depuis leur base de Malacca. Autre voisin dangereux, le royaume du Siam, actuelle Thaïlande, dont la capitale est alors Ayutthaya. Rajoutez la Chine des Qing qui lance quatre tentatives d'invasion (toutes repoussées) entre 1765 et 1769 et les français encore présents en Inde qui lorgnent sur ce territoire et on comprendra que les souverains de la dynastie Taungû n'ont pas dû rigoler tous les jours.

Voici donc une nouvelle dynastie, celle de Konbaung, qui va faire connaître à la Birmanie un âge d'or, sous l'autorité d'Alaungpaya.

Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 Pyinoo10

(Source : Hybernator)

Il s'empare de nombreux territoires et villes, fonde Rangoon et va mettre le siège (en vain) devant Ayutthaya. Il meurt d'ailleurs au cours du siège, en 1760. Un guerrier avant tout, son premier nom signifiant "victoire victorieuse". A son père lui déconseillant un combat vue son infériorité en armes, hommes et matériel, il répond fièrement : "Quand on combat pour son pays, il importe peu qu'on soit rares ou nombreux. ce qui compte est que vos camarades aient un cœur sincère et des bras forts." A côté de ça, il fît creuser un lac pour alimenter en eau sa capitale, édifier un barrage important pour l'irrigation et compila toutes les lois et réglementations dans un code, écrit en langue populaire et non littéraire, afin que tous puissent le lire et le comprendre.

C'est avec un de ses fils, Bodawpaya, qu'arrive le sommet de la dynastie.

Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 Statut10

(Source : Kantabon)

Portant le titre poétique de "Seigneur des éléphants blancs", il monte sur le trône birman en 1782, il est donc le contemporain de Louis XVI.
En 1784, il lance une campagne de grande ampleur contre l'état de l'Arakan qui est vaincu et intégré au royaume. La prise de la capitale de l'Arakan lui rapporte 20 000 prisonniers qu'il distribue comme esclaves aux moines et à la noblesse. Il ramène également comme souvenirs de magnifiques bronzes Khmers et de nombreuses statues du Bouddha. Le problème, c'est qu'avec cette conquête, les frontières birmanes atteignent désormais celles de l'Inde britannique... Le gouverneur Lord Teignmouth ordonne une enquête sur ce nouveau voisin un peu trop turbulent, compilant de nombreux renseignements à son sujet. En 1794, l'Arakan se soulève et il n'est pas impossible que les anglais fussent mêlés à ces évènements. Bodawpaya tenta lui aussi, à deux reprises, de s'emparer d'Ayutthaya, capitale du Siam, et échoua également à deux reprises.

Sur le plan intérieur, Bodawpaya trouva le temps de faire 62 fils et 58 filles à ses 200 épouses.
Dans le même temps, il se proclama comme étant le nouveau Bouddha mais fût envoyé sur les roses par le Sangha, une sorte de Sénat religieux qui avait son mot à dire sur toutes ces questions. Ce qui n'empêcha pas le souverain de protéger et favoriser le bouddhisme, allant jusqu'à créer un ordre de moines chargés de vérifier et maintenir la "pureté" du fameux Sangha. Si en France on s'était longtemps trucidé entre catholiques et protestants, en Birmanie on se tapait dessus dans les pagodes pour savoir s'il fallait porter la robe monastique en couvrant une seule épaule ou les deux... Bodawpaya trancha en faveur des deux épaules couvertes.
En 1790, le souverain ordonne la construction du plus grand Stûpa du monde, non loin de Mandalay. Cent millions de briques pour une construction inachevée, ne comportant qu'un étage : une prédiction annonçait la ruine et la chute de la dynastie si le monument était achevé. Ce dernier, qui devait culminer à 150 mètres de hauteur, fût donc abandonné et, en 1838, un violent séisme l'ouvrît presque en deux, faisant tomber deux immenses statues de lions dans le fleuve Irrawaddy. On peut aujourd'hui visiter l'endroit et admirer la cloche qui devait l'orner, la cloche de Mingun, qui est la plus grande cloche pouvant encore sonner dans le monde.

Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 Mingun11

(Source : Gerd Eichmann)

Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 71146310

(Source : lookphotos.com)

Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 800px-21

(Source : Ralf André Lettau)

Bodawpaya fût aussi un amateur d'art, notamment de musique et de théâtre, il créa même un ministère chargé de ces disciplines avec des règles strictes et un budget conséquent.
Le souverain mourût en 1819.

_________________
J'ai oublié hier, je ne sais pas ce que sera demain, mais aujourd'hui je t'aime
Calonne
Calonne

Messages : 1030
Date d'inscription : 01/01/2014
Age : 51
Localisation : Un manoir à la campagne

Revenir en haut Aller en bas

Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 Empty Re: Ailleurs dans le monde en 1789

Message par Mme de Sabran Mar 26 Mar 2024, 14:54


Merci, mon cher Calonne !   Very Happy   Quel plaisir de vadrouiller à nouveau, sur tes talons, à travers le vaste monde . Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 693620883
N'est-ce pas aussi le pays des envols dans la nuit de lanternes rouges et oranges de papier de soie ?!!

Calonne a écrit:
C'est avec un de ses fils, Bodawpaya, qu'arrive le sommet de la dynastie.
Portant le titre poétique de "Seigneur des éléphants blancs".
Je les imagine puissants et majestueux comme ceux-ci :

Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 _250

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 54599
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 Empty Re: Ailleurs dans le monde en 1789

Message par Calonne Mar 26 Mar 2024, 18:30

Alors, les fameuses lanternes volantes sont une tradition chinoise ou thaïlandaise (mais qui s'est répandue dans toute l'Asie du Sud-Est, tu n'étais donc pas loin).

Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 Festiv10

(Source : Carlos Adampol Galindo)

Elles ont pour nom "lanterne céleste", "lanterne bougie", "lanterne à souhait" ou "lanterne volante". Elles sont en papier de riz à la base, fixées sur un cercle en bambou avec une bougie ou un morceau d'étoupe enflammé en leur centre, fixé à un croisillon métallique.
Elles furent d'abord utilisées comme signaux militaires avant de l'être pour fêtes et festivals. Elles sont alors lâchées par centaines dans la nuit. On trouve aussi les lanternes flottantes, posées sur l'eau et illuminant fleuves et rivières.

Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 Lk_03_10

(Source : Takeaway)

_________________
J'ai oublié hier, je ne sais pas ce que sera demain, mais aujourd'hui je t'aime
Calonne
Calonne

Messages : 1030
Date d'inscription : 01/01/2014
Age : 51
Localisation : Un manoir à la campagne

Revenir en haut Aller en bas

Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 Empty Re: Ailleurs dans le monde en 1789

Message par Mme de Sabran Mar 26 Mar 2024, 19:04

C'est si poétique ! j'adore ...... drunken
C'est ainsi que les frères Montgolfier ont eu l'idée de leur fameux ballon, pas à partir d'une lanterne orientale mais de son principe d'élévation dans l'air.

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 54599
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Ailleurs dans le monde en 1789 - Page 10 Empty Re: Ailleurs dans le monde en 1789

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 10 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum